GP3 - Bilan de la saison 2013 (2/2)

Après la mi-saison, Tio Ellinas semblait bien parti pour décrocher le titre

Après la mi-saison, Tio Ellinas semblait bien parti pour décrocher le titre. Mais la hiérarchie allait se préciser et être modifiée.

Budapest

Le premier pilote à signer deux succès ne s’est pas encore imposé en 2013 avant son arrivée en Hongrie. Pourtant, ce pilote bien connu des paddocks de GP3 sait comment gagner. Le passage de la théorie à la pratique intervient ainsi en Hongrie pour Aaro Vainio, en ce 27 juillet 2013.

Le Finlandais hisse sa Koiranen GP en pole position devant son ancien coéquipier Conor Daly et la MW Arden de Daniil Kvyat. L’Américain ne lâche rien en course, mais il doit s’incliner avec un déficit de six dixièmes à l’arrivée sur la Koiranen GP. Au départ, Carlos Sainz se distingue au contraire de Kevin Korjus et Tio Ellinas.

Le tonneau revient en vogue suite à une altercation entre Luis Sa Silva et Emanuele Zonzini. C’est ce dernier qui passe sur la Carlin de son adversaire alors que Samin Gomez en profite pour dépasser les deux hommes et les troubler. La deuxième course offre un doublé à l’équipe MW Arden, qui place Robert Visoiu en pole position. Une posture qui sourit au pilote roumain, qui s’impose devant son coéquipier Carlos Sainz et le Britannique Jack Harvey. Certaines batailles se passent mieux que d’autres, à l’image de l’altercation en fond de peloton entre Emanuele Zonzini et Ryan Cullen. Facu Regalia revient à un point du leader au championnat. Spa-Francorchamps Après un test de la GP3/13, nouvelle monoplace du championnat cette saison, par Kimi Räikkönen, Alexander Sims est annoncé chez Carlin en lieu et place d’Eric Lichtenstein, en manque de résultats. Sur ce tracé juge de paix au cœur des Ardennes belges, Conor Daly prend le meilleur temps des essais. Mais le début du week-end sourit aussi à Carlos Sainz, auteur d’une pole position autoritaire. MW Arden est dans son élément, mais ce n’est pas l’Espagnol qui va se révéler. Daniil Kvyat signe son premier succès malgré trois neutralisations. Jack Harvey et Carlos Sainz s’accrochent à Kemmel et l’ART Grand Prix s’en retrouve détruite, Tio Ellinas cale sur la grille… Autant de péripéties qui ne perturbent pas le Russe. Pourtant, Conor Daly se révèle entreprenant et prêt à en découdre. Rien à faire pour l’Américain, qui se contente de la deuxième marche du podium devant Facu Regalia. Tio Ellinas est en difficulté, mais la grille inversée lui offre la pole de la deuxième course du week-end. Mais Melville McKee, qui s’élance en première ligne aux côtés du prétendant au titre, accroche Tio Ellinas et l’envoie au fond du classement. Alexander Sims en profite pour prendre la tête et ne plus être inquiété. ART Grand Prix prend aussi de gros points avec les podiums de Conor Daly et Facu Regalia. Monza Habituellement le théâtre de la fin de saison de GP3, le temple de la vitesse continue de sourire à MW Arden, dont les monoplaces ronronnent en tête des classements. Daniil Kvyat monte encore en puissance et décroche les meilleurs temps des essais et des qualifications. Robert Visoiu se qualifie juste derrière son coéquipier. Tio Ellinas se place troisième, Facu Regalia huitième. L’Argentin se fait par ailleurs une belle frayeur dans le tour de formation : il manque de peu un tête-à-tête embarrassant avec le mur des stands. Carlos Sainz monte en deuxième place au départ et reste derrière le poleman. Tio Ellinas continue sa saison en enfer puisque son coéquipier Dino Zamparelli le pousse à l’abandon. Sur les lieux du crime, plusieurs gros bras (Conor Daly et Robert Visoiu) se retrouvent embourbés dans les problèmes. A l’issue de cette course animée, Daniil Kvyat tient bon la barre avec cinq secondes d’avance sur Nick Yelloly, deuxième classé devant Facu Regalia. L’Argentin conforte son avance au championnat même si Daniil Kvyat se rapproche vite de la tête. La deuxième course permet à Patric Niederhauser de partir en pole position. Mais Jack Harvey, placé en première ligne, est l’homme de la situation qui s’apprête à s’imposer. Jenzer connaît aussi une double élimination : Patric Niederhauser cale, Alex Fontana ne peut l’éviter… Après cette neutralisation initiale, l’aspiration du temple de la vitesse tient ses promesses et les débats sont pléthore. Jack Harvey s’impose de justesse devant Daniil Kvyat, très bien remonté au classement, et Lewis Williamson. Abou Dabi Un nouveau pilote arrive en fin de saison : Dean Stoneman remplace Aaro Vainio, à court de budget face à cette saison de GP3 étendue au Moyen Orient. Celui qui a survécu à un cancer des testicules est attendu au tournant, tant son mental d’acier est reconnu de ses pairs… Robert Cregan revient lui aussi en lieu et place de David Fumanelli. Malgré ces changements, Daniil Kvyat n’a pas le mal du pays. Auteur de la meilleure performance en essais, celui qui a signé un contrat chez Toro Rosso en Formule 1 la saison prochaine n’a pas froid aux yeux devant l’enjeu. Tout au long du week-end, il fait preuve de qualités de pilotage et de mental indéniables, inatteignables. La pole position est sienne, Nick Yelloly se contente d’une place en première ligne devant Kevin Korjus et Alexander Sims. Si bien que Daniil Kvyat est sacré dès le samedi. En comparaison, son coéquipier Carlos Sainz, qui ne se juge pas prêt pour la Formule 1, a été exclu de la course. Sur le podium, le champion 2013 est accompagné d’Alexander Sims et Nick Yelloly sur le podium. L’enjeu du championnat est joué lors de la dernière course. Aussi bon aux entames qu’aux finitions, Tio Ellinas termine sa saison sur une bonne note, celle réservée au vainqueur sur le podium. Pour autant, la course n’est pas gagnée pour celui qui part deuxième derrière Patrick Kujala. Dean Stoneman est lui aussi bien placé au troisième rang. Le poleman se fait rapidement déborder par ses deux poursuivants directs ainsi que Conor Daly. Ces hommes seront ensuite imités par une partie du peloton. Daniil Kvyat remonte de son côté cinquième derrière Jack Harvey, alors que Tio Ellinas sauve sa victoire face à un Dean Stoneman déterminé à s’imposer. La résistance de la Marussia Manor est pourtant suffisante et Tio Ellinas se retrouve escorté sur le podium par son adversaire de la course, Dean Stoneman, et Conor Daly. Si la première partie de saison était ouverte, Daniil Kvyat savait dès Spa-Francorchamps qu’il avait toutes les cartes en main pour être sacré. Il n’a pas gâché sa chance ; s’il continue ainsi, il risque de faire des ravages en Formule 1 malgré son jeune âge !

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Carlos Sainz , Facu Regalia , Alexander Sims , Conor Daly , Jack Harvey , Dean Stoneman , Luis Sa Silva , Dino Zamparelli , Alex Fontana , Daniil Kvyat , Lewis Williamson , Kevin Korjus , Nick Yelloly , Aaro Vainio , Tio Ellinas , David Fumanelli , Robert Visoiu , Patric Niederhauser , Robert Cregan , Patrick Kujala , Samin Gomez , Emanuele Zonzini , Eric Lichtenstein , Ryan Cullen , Melville McKee
Équipes Toro Rosso , Williams , Carlin , ART Grand Prix
Type d'article Actualités