Le GP d'Australie se prépare comme prévu malgré le coronavirus

L'Australian Grand Prix Corporation poursuit la préparation du premier Grand Prix de la saison de Formule 1, qui doit avoir lieu la semaine prochaine, et ce malgré l'inquiétude grandissante liée au coronavirus.

Le GP d'Australie se prépare comme prévu malgré le coronavirus

Malgré la multiplication des annulations et des reports, les promoteurs du Grand Prix d'Australie de Formule 1 restent confiants quant au maintien de leur épreuve, prévue du 12 au 15 mars. À l'instar de d'autres événements, ce n'est pas tant la situation sur place qui peut générer l'inquiétude, mais les difficultés logistiques pouvant impacter les pilotes et membres d'équipes, avec les interdictions d'entrée sur le territoire ou les mesures de quatorzaine imposées aux voyageurs provenant de zones à risque.

Lire aussi :

Le pays le plus problématique dans les paddocks de F1 comme de MotoGP est l'Italie, où plus de 1600 cas ont désormais été signalés. Le récent pic dans le nombre de personnes infectées a poussé le gouvernement fédéral australien à réévaluer au cours des dernières 24 heures les conseils transmis aux voyageurs provenant de ce pays. Ainsi, il a été confirmé lundi que les personnes travaillant dans les domaines des soins médicaux ou des soins aux personnes âgées étaient désormais invitées à observer 14 jours de confinement après leur retour d'Italie, et de même pour ceux qui viennent de Corée du Sud. Les voyageurs provenant de ces deux pays évitent toutefois, pour le moment en tout cas, les mesures imposées aux personnes souhaitant entrer en Australie après être passées par la Chine et l'Iran, et qui doivent elles passer 14 jours dans un pays tiers avant d'être autorisées à accéder à l'Australie.

"En Italie et en Corée du Sud, où se trouvent des foyers importants mais ayant été confinés et localisés, la proportionnalité de la mise en place d'une interdiction de voyage n'était pas justifiée par rapport à son effet bénéfique pour la protection de la santé de la communauté australienne," a indiqué Brendan Murphy, médecin en chef australien.

Puisque les voyageurs en provenance d'Italie sont à ce jour autorisés à entrer dans le pays et que la piste de l'Albert Park est bientôt prête, l'Australian Grand Prix Corporation s'attend désormais à ce que son épreuve ait bien lieu la semaine prochaine et qu'elle donne comme prévu le coup d'envoi de la saison F1. Le Grand Prix de Chine, initialement prévu pour être la quatrième manche de la saison du 17 au 19 avril, est le seul à avoir été pour le moment reporté.

"Tout est prêt pour la 25e course de Formule 1 à Melbourne la semaine prochaine", indique Andrew Westacott, PDG de l'AGPC. "Les dernières touches sont apportées au circuit, le fret et le personnel de la Formule 1 arrivent dans les prochains jours et nous prévoyons d'ouvrir les portes au public jeudi 12 mars."

Lire aussi :

"La santé et la sécurité de tous lors du Grand Prix d'Australie 2020 sont primordiales", poursuit-il. "L'Australian Grand Prix Corporation a mis en place de solides mesures de gestion de la santé, de la sécurité et des urgences pour chaque épreuve et nous travaillons en collaboration avec les agences de santé, et les organisations gouvernementales et de services de sécurité afin de traiter cette question."

"Nous continuons à suivre de près la situation à l'approche du Grand Prix et nous prenons conseil auprès d'experts de la question, parmi lesquels les chefs des services de santé de l'état de Victoria et du pays, ainsi que le Comité principal de protection de la santé australien. À ce stade, il n'y pas d'indication quant à d'autres interdictions de voyages, ni d'indications quant au fait que la Formule 1 et ses équipes n'arriveraient pas comme d'habitude. La Formule 1 a une nouvelle fois confirmé dans la nuit que le Grand Prix d'Australie aurait lieu et nous avons hâte de les accueillir ainsi que les équipes à Melbourne."

partages
commentaires
Racing Point : Mercedes n'est pas inquiet, donc nous ne le sommes pas
Article précédent

Racing Point : Mercedes n'est pas inquiet, donc nous ne le sommes pas

Article suivant

Un début de saison sans équipes italiennes est-il possible ?

Un début de saison sans équipes italiennes est-il possible ?
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021