Quelle est la grille de départ idéale de la saison 2021 ?

Quel visage aurait la grille de départ 2021 si l'on faisait la moyenne des performances de tous les pilotes ? Nous vous proposons de le découvrir !

Pour établir cette grille de départ idéale en étant le plus proche possible des performances de chacun des pilotes, nous avons choisi de prendre en considération la moyenne sur la base des classements en qualifications (en tenant compte des séances du vendredi lors des Grands Prix avec Qualifications Sprint) et non pas des positions sur les 22 grilles. Cela permet de tenir compte des places obtenues par les pilotes le samedi avant application des pénalités le dimanche.

Toutefois, il ne s'agit évidemment pas d'une science exacte : un pilote se sachant pénalisé d'avance n'aborde pas forcément les qualifications dans les mêmes conditions et le même état d'esprit. Parfois, il ne fait qu'un tour loin de son potentiel, voire n'en fait pas (comme Max Verstappen à Sotchi, par exemple). 

Autre précision, qui tient compte de l'aspect réglementaire : quand un pilote n'a pas signé de temps en Q1, quelle qu'en soit la raison, il est considéré comme non classé et cette séance n'entre pas dans sa moyenne. En revanche, si un pilote n'a pas pu faire de temps en Q2 ou Q3, il est tout de même classé et la séance entre donc dans sa moyenne. En dehors de ces considérations, il s'agit là d'un exercice purement statistique.

Notre dossier :

La grille de départ idéale au terme de la saison 2021

Aux côtés du nom du pilote figure entre parenthèses sa position moyenne en qualifications.

1

Max Verstappen (1,95)
(Red Bull)



 

 

 

 

 

 

 

2

 

 

 


 

Lewis Hamilton (2,19)
(Mercedes)

3

Valtteri Bottas (3,73)
(Mercedes)

 



 

 

 

 

 

 

 

4

 

 

 


 

Sergio Pérez (6,36)
(Red Bull)

5

Lando Norris (6,55)
(McLaren)

 



 

 

 

 

 

 

 

6

 

 

 


 

Charles Leclerc (6,59)
(Ferrari)

7

Pierre Gasly (6,77)
(AlphaTauri)

 



 

 

 

 

 

 

 

8

 

 

 


 

Carlos Sainz (8,09)
(Ferrari)

9

Daniel Ricciardo (9,59)
(McLaren)

 



 

 

 

 

 

 

 

10

 

 

 


 

Esteban Ocon (10,95)
(Alpine)

11

Fernando Alonso (11,00)
(Alpine)



 

 

 

 

 

 

 

12

 

 

 


 

Sebastian Vettel (11,73)
(Aston Martin)

13

Yuki Tsunoda (12,05)
(AlphaTauri)

 



 

 

 

 

 

 

 

14

 

 

 


 

George Russell (12,59)
(Williams)

15

Lance Stroll (13,19)
(Aston Martin)



 

 

 

 

 

 

 

16

 

 

 


 

Antonio Giovinazzi (13,71)
(Alfa Romeo)

17

Kimi Räikkönen (15,70)
(Alfa Romeo)

 



 

 

 

 

 

 

 

18

 

 

 


 

Nicholas Latifi (16,36)
(Williams)

19

Mick Schumacher (18,05)
(Haas)



 

 

 

 

 

 

 

 

20

 

 

 


 

Poland Robert Kubica (18,50)
(Alfa Romeo)

21

Nikita Mazepin (19,55)
(Haas)

 

 

Et pour être complet, voici cette fois la moyenne des positions réelles au départ des 22 Grands Prix (donc après application des pénalités et en tenant compte des Qualifications Sprint) :

  Pilote Équipe Position moyenne au départ
1 Max Verstappen Red Bull 2,86
2 Lewis Hamilton Mercedes 3,09
3 Valtteri Bottas Mercedes 5,59
4 Charles Leclerc Ferrari 6,45
5 Lando Norris McLaren 6,86
6 Sergio Pérez Red Bull 7,05
7 Pierre Gasly AlphaTauri 7,27
8 Carlos Sainz Ferrari 7,91
9 Daniel Ricciardo McLaren 9,68
10 Fernando Alonso Alpine 10,50
11 Esteban Ocon Alpine 10,68
12 Sebastian Vettel Aston Martin 11,77
13 George Russell Williams 13,00
14 Lance Stroll Aston Martin 13,09
15 Yuki Tsunoda AlphaTauri 13,09
16 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 13,45
17 Kimi Räikkönen Alfa Romeo 15,40
18 Nicholas Latifi Williams 16,09
19 Poland Robert Kubica Alfa Romeo 16,50
20 Mick Schumacher Haas 17,55
21 Nikita Mazepin Haas 18,43

partages
commentaires
Sulayem va "dédier autant de temps que nécessaire" à la F1
Article précédent

Sulayem va "dédier autant de temps que nécessaire" à la F1

Article suivant

Mercedes démarre la W13, Haas réussit ses crash-tests

Mercedes démarre la W13, Haas réussit ses crash-tests
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021