Formule 1
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
Événement terminé
23 oct.
Événement terminé
31 oct.
Course dans
11 Heures
:
04 Minutes
:
11 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
40 jours

Les grilles inversées peinent toujours à convaincre les pilotes F1

partages
commentaires
Les grilles inversées peinent toujours à convaincre les pilotes F1
Par :

Les pilotes de F1 sont majoritairement opposés aux grilles inversées que Ross Brawn tente d'introduire en discipline reine.

Le projet de mettre en place des courses qualificatives à grille inversée en 2020 a été rejeté à plusieurs reprises. Cependant, le manager sportif de la F1, Ross Brawn, est dernièrement revenu à la charge dans la foulée du GP d'Italie où la hiérarchie a été mise sens dessus dessous.

L'ancien directeur d'équipes souhaite s'appuyer sur les nouveaux Accords Concorde, qui prévoient la possibilité de modifier la réglementation pour la saison suivante en n'obtenant l'assentiment que de huit des dix écuries, contre l'unanimité auparavant. Cette insistance à vouloir introduire cette règle n'est pas du goût de tout le monde, à commencer par Sebastian Vettel.

Lire aussi :

"Je pense que ce serait une grosse erreur. Évidemment, c'est la preuve, si vous poussez dans cette direction, que vous avez échoué à mettre en place une réglementation qui resserre le peloton, et rend les courses meilleures. Pour rappel, nous avons eu de nouvelles règles sur l'aileron avant qui ont coûté une fortune à tout le monde, mais qui en fin de compte n'ont pas changé grand-chose au niveau de la course. Je pense que ça serait une mauvaise idée."

"Les espoirs sont sur 2022 [avec l'arrivée d'un nouveau package réglementaire], j'imagine, avec le changement de règles. Mais je pense qu'il faut corriger ça et régler les points principaux, au lieu d'essayer de jouer à la loterie. Je crois que ça va juste contre l'élément du sport et de la compétition, donc en tant que compétiteur, je pense que même si je n'aime pas voir les autres gagner, je dois l'accepter ou faire du meilleur travail. Donc je pense que ce serait une mauvaise chose, au nom du sport, d'essayer de mélanger les choses de cette manière."

La crainte d'une victoire dévaluée

Pour Daniel Ricciardo, la crainte est qu'une telle mesure aurait tendance à dévaluer les victoires en les rendant plus accessibles. "Ma crainte est que, si nous ajoutons cela de façon artificielle et mélangeons le peloton, et que chaque pilote signe alors une victoire, est-ce que la valeur d'une victoire en F1 sera la même qu'aujourd'hui ?"

"Je pense que c'est là que sera la question, cette fine ligne et cet équilibre. Ce sont mes réserves. C'est difficile parce que nous voulons des courses plus excitantes, mais c'est toujours la F1 et je crois que [...] le gros trophée [de la victoire], il devrait conserver une certaine valeur. Et peut-être qu'elle serait diminuée, en quelque sorte, avec une grille inversée."

Lire aussi :

Un argument avec lequel Sergio Pérez est d'accord. "J'ai vu un commentaire de Toto Wolff sur le sujet, où il disait que la Formule 1 n'était pas la WWE [le catch américain]. Je suis d'accord. Je pense que le problème de la Formule 1, ce sont les différences entre les équipes, qu'ils essaient de résoudre pour 2022, et avec un peu de chance ce sera le cas."

"Je ne pense pas que la Formule 1 ait besoin d'une chose aussi artificielle pour mixer la course. Je ne pense pas que, si vous gagniez une course à grille inversée, la sensation sera la même que d'avoir une victoire en Grand Prix. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée pour la discipline."

"Ce n'est pas la F1"

Quant à Max Verstappen, il peine lui à comprendre l'intérêt de mettre des millions dans la conception et la fabrication de voitures aussi performantes si ces monoplaces doivent partir du fond de grille. "Je n'aime pas ça. C'est juste artificiel et essaie juste de créer du spectacle, ce qui, je pense, n'est pas ce que représente la Formule 1. Ce n'est juste pas mon truc."

"Les voitures rapides devraient être devant. C'est ce pourquoi tout le monde travaille, donc pourquoi essayer de manipuler le spectacle ? Et en fin de compte, les voitures finiront de toute façon probablement aux mêmes positions, mais ce n'est juste pas ce qu'est la F1. Il faut de la performance pure et, vous savez, c'est ce pourquoi on travaille. On veut être l'équipe la plus dominatrice et la plus compétitive en piste, et on veut partir en première ligne."

Lire aussi :

Pour sa part, Carlos Sainz admet cependant que, malgré les réserves émises à l'égard de cette idée, il y avait aussi une certaine curiosité à voir comment se déroulerait un week-end de grille inversée. "Je suis en fait dans deux états d'esprit, je suis indécis. Je suis un peu curieux de savoir ce qui se passerait en F1 avec des courses à grille inversée."

"Je pense que j'ai cette curiosité d'essayer potentiellement un jour et de voir comment cela se passe, et de voir comment cela pimente les choses et ce qui se passe avec la F1 en général une fois que vous introduisez ce format."

Avec Adam Cooper

EL1 - Bottas comme à la maison, Sainz et Latifi dans le mur

Article précédent

EL1 - Bottas comme à la maison, Sainz et Latifi dans le mur

Article suivant

Renault : "Alonso a vraiment envie de reprendre le volant"

Renault : "Alonso a vraiment envie de reprendre le volant"
Charger les commentaires