Grip, équilibre et freins sur la liste des maux de Grosjean

Romain Grosjean est loin de se réjouir après sa première journée d'essais libres à Sotchi, où le comportement de sa monoplace lui a posé problème.

Grip, équilibre et freins sur la liste des maux de Grosjean
Romain Grosjean, Haas F1 Team, lors de la conférence de presse
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17 avec des stickers #BillyWhizz
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17

Les sentiments sont très contraires de part et d'autre du garage Haas F1 au soir de la première journée d'essais à Sotchi. Car si Romain Grosjean a vécu deux séances compliquées, ce n'est pas le cas de Kevin Magnussen, qui s'est hissé dans le top 10 au terme des EL2. 

Pour Romain Grosjean, rien n'a fonctionné comme prévu, à l'image du tête-à-queue dont il a été victime lors de la deuxième séance, certes sans conséquence. Alors que l'écurie américaine utilise les freins Carbone Industrie au lieu des Brembo, le Français n'en a visiblement pas terminé avec ses soucis de ce côté, au volant d'une monoplace qui ne lui convenait pas ce vendredi.

"Nous avions très peu d'adhérence. Nous avons vraiment du mal avec l'équilibre. Nous avons eu des problèmes aussi, avec les freins sur les longs relais. Nous devons regarder ce que nous pouvons mieux faire avec", énumère Grosjean. "De manière générale, c'était un vendredi très difficile. La voiture n'était pas performante, avec une très faible adhérence quand il y avait peu comme beaucoup de carburant. J'espère que nous pourrons trouver de la performance et nous rapprocher de là où se trouve Kevin et revenir dans le top 10 demain."

Des détails pour Magnussen

Un constat qui tranche considérablement avec celui de son coéquipier danois, puisque Kevin Magnussen, s'il rapporte lui aussi des petits problèmes d'équilibre, se satisfait largement de sa première journée, qu'il estime finalement prometteuse.

"Je suis plutôt heureux", résume l'ancien pilote Renault. "Nous avons passé une journée sans le moindre problème sur la voiture. Nous avons fait tout le programme, donc c'est très satisfaisant. Le premier feeling avec la voiture est bon. Nous devons analyser quelques problèmes d'équilibre, des choses normales comme ça, mais la base est plutôt bonne."

"L'adhérence de la piste évolue à chaque séance, mais l'équilibre dans la voiture est similaire, c'est bon signe. Nous allons continuer à travailler et à régler les petits problèmes d'équilibre que nous avons. Comme je l'ai dit, la base de la voiture est bonne, ce sont juste des détails sur lesquels nous devons travailler."

partages
commentaires
Massa : Williams a besoin que Stroll marque des points
Article précédent

Massa : Williams a besoin que Stroll marque des points

Article suivant

Stroll : "Ce n'est pas mon circuit favori"

Stroll : "Ce n'est pas mon circuit favori"
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021