Grosjean - Ce serait "génial" de rejoindre Ferrari en 2018

B.V., Silverstone - La reconduction de Kimi Räikkönen chez Ferrari est un sujet de discussion majeur dans le paddock, ce week-end en Grande-Bretagne, et Motorsport.com a profité d'un point presse de Romain Grosjean pour en discuter avec lui.

Grosjean - Ce serait "génial" de rejoindre Ferrari en 2018
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16, et Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16

En effet, tout comme Sergio Pérez ou Daniel Ricciardo, Romain Grosjean était envoyé par Maranello par certaines rumeurs qui vont logiquement prendre fin désormais.

"Je vais porter les mêmes vêtements l'an prochain !", sourit le pilote Haas F1 Team. "Ce n'est pas grave, c'est génial pour lui, c'est la meilleure équipe, ou celle dans laquelle on veut être, donc c'est bien pour Kimi. Mais il nous reste du travail et je veux mener Haas au podium un jour. Je suis convaincu que l'an prochain, nous pouvons surprendre plus de gens."

Lorsque nous avons demandé à Grosjean s'il aimerait rejoindre la Scuderia en 2018, celui qui réitère toujours son engagement envers Haas n'a toutefois pas caché son enthousiasme.

"Ce serait génial", répond-il. "C'est dans longtemps, mais je n'ai jamais caché le fait que je veux être Champion du monde et courir pour une grande équipe. Mais j'ai découvert avec Haas une équipe très agréable, et nous faisons du très bon travail, donc je suis fier d'en faire partie. Et je vais pouvoir faire une course de NASCAR l'an prochain !"

Vendredi prometteur à Silverstone

Revenons-en au week-end de Silverstone, avec deux séances d'essais libres plutôt satisfaisantes pour Grosjean ce vendredi avec le huitième temps des Essais Libres 2 et un total de 56 tours couverts sur la journée.

"On a encore pas mal de choses à comprendre", estime Grosjean, "parce qu'on était pas mal en tendres, un peu plus compliqué sur les autres pneus, mais les longs relais n'étaient pas mauvais. Dans l'ensemble, une journée assez productive. On n'a pas eu de pluie, ce qui est un peu bizarre ici !"

"Le rythme pur n'était pas mal. Encore une fois, je pense que le tour était loin d'être parfait. Si je compare les datas avec Esteban, il y a plein d'endroits où je peux gagner un petit peu de temps. C'est positif. À partir du moment où on a mis les tendres, la voiture s'est extrêmement bien comportée."

Comme souvent, les pneumatiques vont jouer un rôle clé dans le déroulement du week-end, notamment pour une écurie Haas qui s'est vu jouer bien des tours par les pneus Pirelli cette saison. C'est en gommes tendres, composé le plus tendre apporté par Pirelli ce week-end, que la VF-16 est la plus à l'aise selon Grosjean. Ça n'en fait pas pour autant le pneu parfait pour la course.

"Ils ne durent pas longtemps, c'est le problème !" explique le Français. "Maintenant, on sait que pour la qualif, ce seront les pneus qu'il faudra utiliser pour bien se placer. Après, dimanche, il y a des risques de pluie, donc ici, c'est un peu compliqué de prévoir un week-end simple."

Les qualifications de Silverstone se sont toujours bien passées pour Grosjean, qui n'a jamais fait pire que sa 12e place de l'an dernier. Un résultat qui semble être à sa portée pour sa première en Angleterre avec Haas.

partages
commentaires
Sauber teste enfin quelques évolutions
Article précédent

Sauber teste enfin quelques évolutions

Article suivant

Räikkönen "heureux" et totalement concentré sur la course

Räikkönen "heureux" et totalement concentré sur la course
Charger les commentaires
Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre Prime

Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre

Ce n'est qu'une hypothèse à ce stade, qui a pris corps ce mercredi dans la presse italienne. Quelle forme pourrait prendre l'éventuel retour de Jean Todt chez Ferrari en 2022 ?

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021

Après le Grand Prix d'Arabie saoudite, vingt-et-unième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
6 déc. 2021
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021