Nouvel accident pour Grosjean : "Ça fait chier"

partages
commentaires
Nouvel accident pour Grosjean :
Par : Fabien Gaillard
23 juin 2018 à 16:10

Alors qu'il avait l'opportunité de retrouver le top 8 sur la grille pour la première fois depuis l'Australie, Romain Grosjean est parti à la faute avant même de signer un temps en Q3.

Romain Grosjean, Haas F1
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1, signe des autographes
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team, en conférence de presse
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1, signe des autographes

Le Grand Prix de France au Paul Ricard semblait être l'opportunité rêvée pour Grosjean de laisser derrière lui un premier tiers de saison catastrophique, où il n'a inscrit aucun point et a été impliqué dans plusieurs incidents alors qu'il a souvent disposé d'une voiture au minimum capable de jouer les points, sinon le top 7.

Qualifié aisément en Q3, le numéro 8 semblait avoir pour seul rival son équipier Kevin Magnussen, les Haas semblant se situer dans un no man's land entre les écuries du top 3 et le peloton dense. Las, Grosjean a commis une erreur au virage de l'Hôtel et a cassé son aileron avant dans l'échappatoire, sans signer le moindre temps.

"J’avais un super rythme, la voiture fonctionne très bien", a-t-il expliqué après la séance au micro de Canal+. "Il y a eu une petite mauvaise communication dans le garage, je voulais partir en pneus neufs car il y avait un risque de pluie. Au dernier moment on a décidé de remettre les vieux pneus mais on a oublié de changer les réglages de l’aileron avant, donc en fait je n’ai rien fait de différent du tour d’avant, mais je l’ai complètement perdue."

"Et après je n’ai pas pu reculer, je pense que la voiture n’avait rien, j’aurais pu reculer et repartir, changer l’aileron avant, mais ça n’a pas voulu. Ça fait chier. On a un bon rythme, la voiture va bien, mais c’est un circuit où dépasser va être compliqué donc ce n’est pas idéal. On aurait pu clairement et facilement se placer septième, donc c’est plutôt de la déception pour le moment. On va essayer de comprendre comment on peut progresser et mieux prévenir ce genre de situation."

Un coup dur, d'autant plus qu'il ne dispose pas au Castellet de l'évolution moteur Ferrari, son moteur ayant été renvoyé à Maranello et le hasard n'ayant pas penché en sa faveur. "Demain est un autre jour. On a dû changer le moteur et je suis revenu à la Spec 1, on a tiré au sort une évolution sur la voiture et c’est Magnussen qui l’a eue, donc la chance n’est pas encore revenue. Mais c’est le dimanche que ça compte."

Grosjean pourra toutefois se consoler en se disant que la 10e position sur la grille, si sa monoplace n'est pas trop endommagée, est un moindre mal, d'autant plus que Magnussen a signé le neuvième temps, battu par Carlos Sainz et Charles Leclerc.

Prochain article Formule 1
Leclerc : "On a fait un boulot de malade !"

Article précédent

Leclerc : "On a fait un boulot de malade !"

Article suivant

Vettel a "trop attaqué" en Q3

Vettel a "trop attaqué" en Q3

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de France
Catégorie Qualifications
Lieu Circuit Paul Ricard
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Haas F1 Team
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Réactions