Grosjean critique des réglages qu'il ne voulait pas

Romain Grosjean a connu une certaine déception lors des qualifications du Grand Prix d'Italie, ayant raté le passage en Q2 de justesse, et semble rejeter la faute sur son écurie.

Grosjean critique des réglages qu'il ne voulait pas

Malgré la faiblesse du groupe propulseur Ferrari et l'importance de la puissance moteur dans les longues pleines charges de Monza, les essais libres avaient donné à Romain Grosjean des espoirs de Q2, le pilote Haas s'étant notamment classé 14e des EL3, juste devant la Ferrari de Sebastian Vettel.

Lire aussi :

Hélas, lors de la première phase des qualifications, la 15e place lui a échappé pour 35 petits millièmes de seconde face à Alexander Albon, alors que son coéquipier Kevin Magnussen a fait trois dixièmes de mieux. Aperçu en perdition dans la Parabolica, Grosjean estime que sa performance est due à un manque vitesse de pointe inexplicable et à des réglages dont il ne voulait pas.

"Il y a deux choses assez claires", commente le Français au micro de Canal+. "Je roule avec un réglage aérodynamique super léger, alors que Kevin n'arrive pas à rouler avec et a remis les gros ailerons, et il va plus vite que moi dans la ligne droite. Donc il faut qu'on m'explique, d'une part. Et d'autre part, nous avons fait un changement entre les EL3 et les qualifs, que je ne voulais pas faire, et qui a rendu la voiture absolument moins performante. Donc beaucoup de frustration, car je pense qu'aujourd'hui je pouvais aller en Q2, sur un circuit qui ne nous est pas favorable. J'ai un bon rythme tout le week-end, et je n'aime pas ça, qu'on fasse des choses dont je n'ai pas envie."

Quant au chaos qu'a représenté le trafic sans grande surprise malgré les mesures prises par la direction de course pour éviter les incidents, Grosjean estime qu'il était inévitable, notamment en raison des gommes Pirelli : "C'est impossible de se mettre d'accord [sur la piste entre pilotes], nous avons des pneus catastrophiques, qui ont une fenêtre d'utilisation grande comme une fenêtre de prison, et nous avons besoin d'aspiration pour aller vite. Donc la seule solution sur les circuits comme Monza, c'est de se lancer un par un et de chacun avoir un tour pour ne pas avoir de problème de bouchon à l'aspiration."

partages
commentaires

Voir aussi :

Qualifs - Hamilton en mode fête, Sainz en trouble-fête

Article précédent

Qualifs - Hamilton en mode fête, Sainz en trouble-fête

Article suivant

Ferrari signe une contre-performance historique en qualifs à Monza

Ferrari signe une contre-performance historique en qualifs à Monza
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021