Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
11 oct.
Course dans
17 jours
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
31 oct.
Prochain événement dans
37 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
04 déc.
Prochain événement dans
71 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
78 jours

Grosjean critique des réglages qu'il ne voulait pas

partages
commentaires
Grosjean critique des réglages qu'il ne voulait pas
Par :

Romain Grosjean a connu une certaine déception lors des qualifications du Grand Prix d'Italie, ayant raté le passage en Q2 de justesse, et semble rejeter la faute sur son écurie.

Malgré la faiblesse du groupe propulseur Ferrari et l'importance de la puissance moteur dans les longues pleines charges de Monza, les essais libres avaient donné à Romain Grosjean des espoirs de Q2, le pilote Haas s'étant notamment classé 14e des EL3, juste devant la Ferrari de Sebastian Vettel.

Lire aussi :

Hélas, lors de la première phase des qualifications, la 15e place lui a échappé pour 35 petits millièmes de seconde face à Alexander Albon, alors que son coéquipier Kevin Magnussen a fait trois dixièmes de mieux. Aperçu en perdition dans la Parabolica, Grosjean estime que sa performance est due à un manque vitesse de pointe inexplicable et à des réglages dont il ne voulait pas.

"Il y a deux choses assez claires", commente le Français au micro de Canal+. "Je roule avec un réglage aérodynamique super léger, alors que Kevin n'arrive pas à rouler avec et a remis les gros ailerons, et il va plus vite que moi dans la ligne droite. Donc il faut qu'on m'explique, d'une part. Et d'autre part, nous avons fait un changement entre les EL3 et les qualifs, que je ne voulais pas faire, et qui a rendu la voiture absolument moins performante. Donc beaucoup de frustration, car je pense qu'aujourd'hui je pouvais aller en Q2, sur un circuit qui ne nous est pas favorable. J'ai un bon rythme tout le week-end, et je n'aime pas ça, qu'on fasse des choses dont je n'ai pas envie."

Quant au chaos qu'a représenté le trafic sans grande surprise malgré les mesures prises par la direction de course pour éviter les incidents, Grosjean estime qu'il était inévitable, notamment en raison des gommes Pirelli : "C'est impossible de se mettre d'accord [sur la piste entre pilotes], nous avons des pneus catastrophiques, qui ont une fenêtre d'utilisation grande comme une fenêtre de prison, et nous avons besoin d'aspiration pour aller vite. Donc la seule solution sur les circuits comme Monza, c'est de se lancer un par un et de chacun avoir un tour pour ne pas avoir de problème de bouchon à l'aspiration."

Voir aussi :

Qualifs - Hamilton en mode fête, Sainz en trouble-fête

Article précédent

Qualifs - Hamilton en mode fête, Sainz en trouble-fête

Article suivant

Ferrari signe une contre-performance historique en qualifs à Monza

Ferrari signe une contre-performance historique en qualifs à Monza
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Lieu Autodromo Nazionale Monza
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel