Grosjean "écœuré" après avoir "conduit aussi bien qu'en 2013"

Romain Grosjean a confié avoir pris un "coup au moral" en ne récoltant pas les fruits de son pari stratégique et de son pilotage à Silverstone, lors du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Grosjean "écœuré" après avoir "conduit aussi bien qu'en 2013"

Cette fois-ci, le coup de poker tenté par Haas F1 n'a pas fonctionné. Après avoir perdu Kevin Magnussen dans un accrochage dès le premier tour, l'écurie américaine se savait incapable de viser les points à la régulière. Elle a donc tenté un pari stratégique lors de la deuxième intervention de la voiture de sécurité, ne faisant pas rentrer Romain Grosjean, resté en piste en pneus mediums quand tous les autres pilotes sont allés chausser des pneus durs. 

Lire aussi :

La manœuvre a permis au Français d'occuper la cinquième place, où il a bataillé pour se maintenir face aux deux McLaren. Repoussant au maximum son arrêt au stand, il espérait ainsi récolter les fruits en fin de course, mais la douche a été plutôt froide... au point de laisser poindre un gros découragement à l'issue de cette course qu'il a finalement bouclée au 16e rang. 

"Je suis cuit", confesse-t-il au micro de Canal+. "Avec la voiture que l'on a, on est obligé de faire des choix stratégiques un peu différents des autres. Si on rentre au stand comme tout le monde, on se retrouve là où on est, à savoir 13e, 14e, 15e, je ne sais pas. On est resté en piste. Le Safety Car a duré assez longtemps, les températures de pneus sont tombées donc au restart, j'étais un peu inquiet de ce qui se passait.'

"Dans le tour de restart je me retrouve à essayer de doubler la Ferrari, donc je me suis dit que finalement ça ne se passait pas si mal que ça. Ensuite le rythme est bon, il nous manque un peu de vitesse de pointe donc c'est dur de garder les autres derrière, mais ça passe, j'arrive à rester dans les zones DRS. Et puis on rentre au stand, le pneu avant gauche complètement mort. Je ressors des stands à fond, au taquet, avec l'envie d'y aller, et là je vois sur le panneau des stands : 17e... là, coup au moral, je suis écœuré parce que je pense qu'aujourd'hui, j'ai conduit aussi bien qu'en 2013, quand j'étais sur le podium et que je me battais pour gagner des courses. Et à la fin, on est nulle part."

En s'invitant aux avant-postes, Grosjean s'est aussi fait remarquer par une défense trop agressive devant la McLaren de Carlos Sainz. Alors que ce dernier a jugé le comportement du Français "inacceptable", les commissaires ont averti le pilote Haas en lui adressant un drapeau noir et blanc. Lui explique principalement cette situation par le manque de visibilité dans ses rétroviseurs. 

"Dans les rétros, on voit que dalle... nos rétros ne marchent pas... je ne vois pas grand-chose dans les rétros", plaide Grosjean. "Si c'est le cas je m'excuse. Je pense que j'ai toujours laissé plus qu'une voiture de largeur. Peut-être que j'ai bougé tard, mais j'ai toujours laissé plus qu'une voiture. Il n'y a pas de règle qui interdit de bouger dans la zone de freinage, il me semble pas. On s'en est plaint mais jamais rien n'a été fait. Donc j'ai un peu pris la technique Verstappen. On verra ce que ça donne."

Après la course, Grosjean a reçu un avertissement officiel des commissaires pour avoir reproduit ce type de défense en piste devant Daniel Ricciardo

partages
commentaires
Renault porte encore réclamation contre Racing Point

Article précédent

Renault porte encore réclamation contre Racing Point

Article suivant

Vettel : Quelque chose "ne tourne pas rond" avec la Ferrari

Vettel : Quelque chose "ne tourne pas rond" avec la Ferrari
Charger les commentaires
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021