Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
11 jours

Solide en qualifs, Grosjean est prêt à lancer sa saison

partages
commentaires
Solide en qualifs, Grosjean est prêt à lancer sa saison
Par :
11 mai 2019 à 16:50

Auteur jusqu'à présent du week-end parfait à Barcelone, le Français veut tout faire pour concrétiser en course dimanche et inscrire ses premiers points de la saison.

En verrouillant la quatrième ligne de la grille de départ, Haas F1 a confirmé son retour comme quatrième force du plateau. S'il est avéré que la VF-19 est la plus rapide du milieu de grille en qualifications, encore faudra-t-il le confirmer en course après des Grands Prix qui ont vu l'écurie américaine s'effondrer sur les longs relais. 

En verve depuis le début du week-end, Romain Grosjean est toutefois optimiste sur le sujet. Satisfait de sa performance, qui lui permet de devancer son coéquipier et de s'installer à la septième place, le Français reste concentré. L'objectif est clair : toute l'équipe a besoin d'un gros résultat, empreint de solidité, avant de prendre la direction de tracés plus incertains. 

Voir aussi :

"Le job est fait pour l’équipe avec la septième et la huitième place, meilleurs du reste", se félicite Grosjean au micro de Canal+. "On a un énorme avantage sur les autres derrière nous, on n’est pas très loin des Ferrari. Les Red Bull, comme je l’avais dit avant les qualifs, ont un peu haussé leur niveau de jeu et on n’a pas pu rivaliser. Après, ce qui est positif c’est que mon temps en Q3 je le fais en pneus rodés, avec le train de Q1. Et sur le dernier tour en pneus neufs, j’ai voulu trop en faire, j’ai voulu aller chercher les Red Bull et ça ne l’a pas fait, mais au moins on a essayé."

"On a pas mal compris la voiture ce week-end, il y a encore des petits trucs à analyser mais dans l’ensemble, je suis très content. C'est difficile de dépasser, donc la position en qualifs est importante. Je pense que l'on a bien réglé la voiture pour la course. On est bien là où on est, il faut que l'on marque des points avec les deux voitures demain, que l’on fasse un bon Grand Prix et puis voilà, qu’on lance un peu notre saison et qu’on continue de travailler. Ici c’est super, mais avec Monaco et le Canada qui arrivent, ça pourrait être plus compliqué."

Magnussen admet être "nerveux"

Ce vœu d'une course sans heurts et fructueuse en points, Kevin Magnussen le formule aussi. Huitième à seulement 11 millièmes de son voisin de garage. 

"J'espère vraiment que cette piste sera meilleure pour nous, ça avait l'air correct en longs runs hier, mieux que sur d'autres [circuits] et c'est dur de dépasser ici : les gars de derrière doivent être bien plus rapides que nous pour dépasser", souligne le Danois. "Je suis nerveux après les premières courses de l'année où nous avons vraiment souffert en course, mais nous avons apporté des évolutions ce week-end, et le rythme de course a l'air meilleur cette fois."

Article suivant
Mercedes espère ne pas "revivre l'accrochage de 2016"

Article précédent

Mercedes espère ne pas "revivre l'accrochage de 2016"

Article suivant

Duels en qualifications : le point après Barcelone

Duels en qualifications : le point après Barcelone
Charger les commentaires