Grosjean : Le moteur Ferrari "ne pousse pas comme l'an dernier"

Au volant d'une Haas qui utilise le moteur Ferrari, Romain Grosjean confirme ressentir le déficit de performance important du bloc italien.

Grosjean : Le moteur Ferrari "ne pousse pas comme l'an dernier"

Après un premier week-end très compliqué, Romain Grosjean espère que Haas parviendra à régler quelques problèmes avant la deuxième course programmée sur le Red Bull Ring. Le Français est resté au circuit en ce début de semaine, où il a notamment travaillé mardi et mercredi avec ses ingénieurs pour tenter de trouver des solutions au problèmes de freins qui ont contraint les deux monoplaces de l'écurie à l'abandon dimanche dernier. 

Lire aussi :

Comme pour ne rien arranger à la situation, la chute de performance de l'unité de puissance Ferrari par rapport à la concurrence n'arrange pas les affaires de l'équipe américaine. Après le Grand Prix d'Autriche, la Scuderia chiffrait son déficit en ligne droite à sept dixièmes au tour par rapport à Mercedes. Ce constat, Grosjean confirme le ressentir également. 

"Depuis les essais hivernaux, on sait que lorsque l'on passe en mode qualifs, ça ne pousse pas comme ça poussait l'an dernier", explique-t-il. "Et c'est sûr que dans les lignes droites, on est en difficulté. Je n'ai pas trop regardé les Honda, mais ils ont fait du bon travail et ils ont un bon moteur. Renault n'est pas très loin de Mercedes non plus. Je pense que le Ferrari… Nous, ça nous a vraiment choqués en qualifications. En course pas tant que ça, car je ne suis pas sûr que l'on avait la même chose. Mais en qualifications, c'est sûr que l'on a senti une grosse différence."

Je vois mal qui que ce soit sur terre continuer à payer pour qu'une équipe fasse ce que l'on a fait le week-end dernier. 

Romain Grosjean

À court terme, la préoccupation première de Haas se situe toutefois au niveau du refroidissement des freins. Lors des essais libres vendredi, deux solutions seront testées, l'une compromettant davantage la performance. Le prix à payer sans quoi voir l'arrivée sera de nouveau une utopie, de l'aveu-même de Grosjean. 

"On a quelques premières pistes que l'on va essayer", confirme-t-il. "Et puis si ce n'est pas assez ou que ça ne fonctionne pas, il faudra que l'on mette en place des mesures d'urgence. On va essayer de faire du mieux que l'on peut avec les moyens du bord. [...] Je ne peux pas entrer dans les détails, mais les deux voitures ont une configuration un petit peu différente pour commencer. On va voir si on a réussi avec une configuration ou s'il faut vraiment que l'on passe à la deuxième, qui en performance est une perte assez importante, mais qui devrait quand même aider le refroidissement des freins. De toute façon, dans les mêmes conditions que le week-end dernier, on ne finit pas la course."

Interrogé sur le risque d'une nouvelle saison galère, Grosjean ne nie pas qu'il s'agit d'une "possibilité" alors que l'écurie de Gene Haas n'est pas partie "sur des bases tonitruantes". Et le Français fait directement allusion à l'investissement de l'homme d'affaires, propriétaire du team : "Pour le moment, on n'est pas sur des bases extraordinaires et on le sait en interne. Il faut que l'on élève notre niveau de jeu, sinon… Je vois mal qui que ce soit sur terre continuer à payer pour qu'une équipe fasse ce que l'on a fait le week-end dernier".

Propos recueillis par Benjamin Vinel  

partages
commentaires
Norris a "franchi une étape" et impressionné Seidl
Article précédent

Norris a "franchi une étape" et impressionné Seidl

Article suivant

Ferrari a un nouvel aileron avant en Autriche

Ferrari a un nouvel aileron avant en Autriche
Charger les commentaires
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021
Pourquoi le moteur neuf de Lewis Hamilton a changé la donne Prime

Pourquoi le moteur neuf de Lewis Hamilton a changé la donne

La nouvelle unité de puissance installée dans la W12 de Lewis Hamilton au Grand Prix de São Paulo a aidé le Britannique à décrocher une victoire mémorable.

Formule 1
18 nov. 2021