Grosjean : "Nous avons placé la barre assez haut l'an dernier"

partages
commentaires
Grosjean :
Par :
7 févr. 2019 à 17:30

Romain Grosjean s'apprête à piloter une Haas F1 pour la quatrième année consécutive, et assiste de l'intérieur à la croissance de l'écurie américaine. Lors de la présentation officielle à Londres pour la saison 2019, le pilote français a fait le point sur ses ambitions et son état d'esprit.

Lire aussi :

Romain, est-ce une ambition réaliste de vouloir battre Red Bull ?

À long terme, oui. Je pense que la Formule 1 doit s'améliorer pour offrir plus de chances de gagner des courses. Je ne pense pas que ce sera le cas avant 2021. Idéalement, on aimerait voir autant d'équipes que possible se battre pour la victoire. Je crois que les gens comme Gene aimeraient voir ça aussi en Formule 1. Sinon, quel intérêt de venir, pour être tout le temps derrière les mêmes. Pour le moment, je pense que ce sera pareil. Ferrari annonce une augmentation de son budget pour la saison. Red Bull dit avoir dépensé beaucoup d'argent pour l'aileron avant. Je suis certain que Mercedes a aussi travaillé d'arrache-pied. Ne vous méprenez pas, nous ne nous sommes pas reposés, mais je pense que tant qu'il y aura des ressources si différentes entre les équipes, il y aura toujours une différence de niveau.

Kevin Magnussen, Haas F1 Team, la présentatrice Nicki Shields, William Storey, PDG Rich Energy, Günther Steiner, Team Principal, Haas F1 et Romain Grosjean, Haas F1 Team

La bataille en milieu de peloton s'annonce-t-elle aussi intense qu'en 2018 ?

Je crois que oui. On peut toujours avoir une surprise, mais je pense que ce sera intéressant. Tout le monde a à peu près le même budget, les mêmes ressources et peut-être les mêmes choses pour chaque équipe. Nous sommes un peu différents dans la manière dont nous faisons les choses avec Ferrari, mais si on regarde la vision d'ensemble, nous sommes comme les autres.

Nouveau sponsor titre, changement de réglementations… Est-ce que vous tempérez les attentes autour de tout ça ?

Je pense que les attentes sont de faire du mieux possible, comme la saison passée. Je pense que nous avons placé la barre assez haut l'an dernier en terminant cinquième. Bien sûr, nous voulons garder un œil sur la quatrième place, si c'est possible. Encore une fois, la première indication va être de savoir comment est la voiture à Barcelone, et à quel point nous pouvons la développer pendant la saison. Je ne crois pas que nous allons battre Red Bull, Ferrari ou Mercedes cette année. Je pense que Renault pourrait être fort, McLaren on ne sait jamais, c'est une grande équipe avec beaucoup d'Histoire, qui pourrait revenir en force. Nous savons que Force India, ou Racing Point, peu importe le nom, injecte beaucoup d'argent. Alors… Toro Rosso va probablement être proche de Red Bull au niveau du partenariat technique, et ils partagent le même moteur. Beaucoup de monde veut terminer à la place de "meilleur des autres", c'est un environnement très compétitif et nous devons faire de notre mieux.

Je pense que l'équipe a eu raison de mettre l'accent sur la performance lors des trois premières années, puis une fois prête, d'avoir un gros sponsor qui arrive. L'équipe grandit sur le plan marketing également, il y a un petit département marketing qui prend de l'ampleur avec l'arrivée de Rich Energy. L'équipe évolue et ça se rapproche de ce que j'ai connu auparavant.

Haas F1 Team VF-19

Vous avez su renverser la situation en 2018, y a-t-il désormais plus de confiance pour la saison à venir ?

On ne sait jamais, mais je veux vraiment conserver la dynamique de la seconde partie de saison. Je ne veux pas revivre la mauvaise passe que j'ai traversée. Dans la vie, les choses sont parfois un peu plus compliquées, puis elles redeviennent normales, alors je travaille pour m'assurer de ne pas revivre ça. Nous verrons. J'espère que ce sera une belle saison, c'est probablement ce dont j'ai besoin après l'année dernière.

Le simulateur vous a-t-il donné une idée de l'impact des changements de réglementation pour 2019 ?

J'ai roulé dans le simulateur il y a deux jours, donc mardi, et j'y retourne la semaine prochaine, mais c'est un grand jeu vidéo. Tant que l'on n'a pas réellement roulé dans la voiture en piste pour confirmer la corrélation, c'est très difficile de savoir tout ce qu'il en ressort. Alors… On l'a fait, on a roulé, on a vu ce que l'on avait à voir. Je pense que la prochaine grosse étape est vraiment d'avoir de la corrélation avec la piste, de voir si c'est vrai ou non. Nous n'en sommes qu'au tout début avec le simulateur, et je ne peux pas dire exactement à quoi ça va ressembler.

Revivez la présentation Haas F1 en vidéo

Article suivant
Williams annonce la présentation de sa livrée 2019

Article précédent

Williams annonce la présentation de sa livrée 2019

Article suivant

Leclerc a moulé son baquet Ferrari à Maranello

Leclerc a moulé son baquet Ferrari à Maranello
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Présentation Haas F1
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine