Grosjean sur Racing Point : "Copier Mercedes, pourquoi pas ?"

Surnommée la "Mercedes rose", la Racing Point RP20 soulève une certaine inquiétude dans le paddock, mais Romain Grosjean est loin de critiquer l'approche adoptée par la structure de Silverstone.

Grosjean sur Racing Point : "Copier Mercedes, pourquoi pas ?"

Romain Grosjean court pour Haas F1 Team depuis 2016 et la création de l'écurie américaine, qui achète autant de pièces à la Scuderia Ferrari que le permet la réglementation. La Racing Point RP20, elle, est fortement inspirée de la Mercedes W10 de 2019 et a fait preuve d'un rythme prometteur depuis le début des essais hivernaux.

Lire aussi :

"Elle a l'air bonne !" s'exclame Grosjean au micro de Sky Sports F1. "L'idée est là, pourquoi pas ? Pourquoi ne pas copier au maximum le design de la meilleure équipe de Formule 1 actuelle ? Elle a l'air d'aller très vite. Bref, c'est une bonne idée."

Pourtant, dans une hiérarchie qui ne devrait pas évoluer énormément en raison d'une réglementation technique stable, l'ascension de Racing Point devrait poser des problèmes à Haas.

"Il n'y a pas d'objectif officiel actuellement, je dirais. Tout le monde veut retrouver notre niveau de 2018, lutter pour la quatrième ou la cinquième place du championnat des constructeurs. Les trois top teams sont dans une autre dimension, Racing Point pourrait être avec eux, mais nous voulons nous battre avec les autres", analyse Grosjean, qui ajoute : "C'est assez serré dans le milieu de tableau, ça va être fun."

La Haas VF-20 est jusqu'à présent la monoplace la plus lente de ces essais hivernaux, avec un meilleur temps de 1'18"225 signé aujourd'hui par Kevin Magnussen en pneus C3, mais son coéquipier franco-suisse fait néanmoins preuve d'optimisme : "Elle se comporte bien. C'est un pas dans la bonne direction. Il y a des points forts très impressionnants et des faiblesses que nous tentons de résoudre. Les prochaines évolutions vont vraiment aller en ce sens. Globalement, je suis relativement content."

Il n'empêche que Grosjean reste prudent, après la descente aux enfers connue par Haas lors de la saison 2019 avec une VF-19 au fort potentiel inexploité. Ont-ils des réponses à ce sujet ? "Nous l'espérons ! Nous faisons très attention, car l'an dernier nous étions très compétitifs ici, que ce soit sur un tour ou en simulation de course, mais lors des courses, ce n'était plus la même histoire. Tout s'améliore, mais nous prenons notre temps", conclut-il.

partages
commentaires
Le kilométrage des équipes après le 5e jour à Barcelone

Article précédent

Le kilométrage des équipes après le 5e jour à Barcelone

Article suivant

Gasly : "Je ne veux pas trop m’enflammer"

Gasly : "Je ne veux pas trop m’enflammer"
Charger les commentaires
Pourquoi la F1 doit abolir le point du meilleur tour Prime

Pourquoi la F1 doit abolir le point du meilleur tour

Ce concept est imparfait depuis que la Formule 1 l'a réadopté en 2019, et chaque semaine qui passe tend à montrer qu'accorder un point pour le meilleur tour en course est une mauvaise idée.

Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Formule 1
22 juin 2021
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021