Grosjean et Hülkenberg étonnés qu'Alonso manque un GP pour l'Indy 500

partages
commentaires
Grosjean et Hülkenberg étonnés qu'Alonso manque un GP pour l'Indy 500
Par : Glenn Freeman
13 avr. 2017 à 19:45

Alors que Fernando Alonso et McLaren ont annoncé que l'Espagnol prendrait part à la 101e édition des 500 Miles d'Indianapolis, certains pilotes de F1 affirment qu'ils ne manqueraient pas un Grand Prix pour courir ailleurs.

Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Felipe Massa, Williams
Sergio Perez, Force India, sur la grille
Felipe Massa, Williams
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso avec les médias
Romain Grosjean, Haas F1 Team lors de la reconnaissance de la piste
Fernando Alonso, McLaren
Felipe Massa, Williams
Fernando Alonso, McLaren

Pour la première fois depuis 2002, le GP de Monaco se courra sans Alonso, le double vainqueur de la course ayant décidé de s'engager outre-Atlantique dans une épreuve sans doute tout aussi mythique, l'Indy 500.

La nouvelle est arrivée comme une grande surprise dans le paddock, et au moment de s'exprimer sur cette annonce, les pilotes se montrent enthousiastes quant au choix de courir ailleurs même s'ils comprennent difficilement que le pilote McLaren ait choisi de faire l'impasse sur un Grand Prix, et notamment celui de Monte-Carlo.

"Dans mon cas, c'était complètement différent, je n'ai pas mis de côté la F1 comme il le fait", rappelle Nico Hülkenberg, qui avait pris part aux 24 Heures du Mans 2015, disputées entre deux manches du Championnat du monde de la discipline reine, pour d'ailleurs les remporter, avec Earl Bamber et Nick Tandy, sur Porsche.

"Je ne l'aurais jamais fait si j'avais dû manquer une course pour cela, surtout Monaco. Je suis un peu surpris, comme tout le monde, par cette situation", ajoute-t-il, avant d'expliquer qu'il a aussi eu plus de temps pour préparer Le Mans qu'Alonso n'en aura pour se préparer à la classique américaine.

"Je ne connais pas grand-chose au sujet d'Indy, mais il n'a jamais piloté ces voitures sur ovale. Vous pensez que vous pouvez juste arriver et gagner aussi facilement ? J'ai au moins eu une demi-année d'essais et de préparation. Ça semble être un grand challenge, mais Fernando aime les challenges."

Romain Grosjean, qui n'a jamais caché qu'il souhaiterait pouvoir rouler en NASCAR, et notamment après avoir rejoint Haas F1, dont le fondateur, Gene Haas – propriétaire d'une écurie du championnat américain –, a expliqué qu'il était trop impliqué en F1 pour envisager de faire ce qu'Alonso fait.

"Je ne l'aurais pas fait, je donne 100%, je pousse vraiment beaucoup, je suis ici pour faire du mieux possible pour l'équipe. J'aimerais vraiment faire une course de NASCAR, mais faire partie d'un projet, surtout comme Haas ou comme Honda en Formule 1, et tout développer, s'assurer que l'équipe arrive au meilleur niveau, est quelque chose de plus important."

"Je suis surpris qu'il puisse manquer une course et dire 'je vais faire une autre course'. C'est super pour les sports mécaniques d'avoir un pilote de Formule 1 qui va à Indianapolis, mais on peut faire ça quand on a terminé [sa carrière]. Je ne sais pas de quoi ça a l'air de l'extérieur, je dis juste que je ne l'aurais pas fait si j'étais impliqué."

Un autre ancien équipier du double Champion du monde, Felipe Massa, est également surpris : "Si on décide de faire une course comme Nico [Hülkenberg] a fait, en courant au Mans parce que ce n'est pas le même week-end [que la F1], tout le monde ne serait pas aussi surpris."

"Mais échanger une course en Formule 1 pour courir dans une autre catégorie est une grosse surprise. Peut-être qu'il y a d'autres décisions autour que nous ne connaissons pas ; nous ne savons pas si ça vient de Fernando, de l'équipe, ou de Honda. Mais ça sera sympa de le voir courir là-bas, et je vais assurément regarder."

Pour Sergio Pérez, enfin, Monaco ne peut pas être manqué, mais il reconnaît lui aussi s'intéresser aux 500 Miles d'Indianapolis : "Je ne voudrais pas manquer Monaco, c'est mon week-end favori de l'année. J'aimerais faire d'autres courses, je m'intéresse à l'IndyCar, et l'Indy 500 est une des plus grandes courses de l'année."

"Une des forces de Fernando est sa façon de gérer une situation de course, et Indy va dépendre des dix derniers tours, donc ça ira pour lui."

Avec Glenn Freeman

Article suivant
Diaporama - La Triple couronne, un Graal presque inaccessible

Article précédent

Diaporama - La Triple couronne, un Graal presque inaccessible

Article suivant

Bottas : "Trop tôt" pour m'exclure de la lutte pour le titre

Bottas : "Trop tôt" pour m'exclure de la lutte pour le titre
Charger les commentaires