Grosjean juge sa suspension bénéfique

Interdit par la FIA de disputer le dernier Grand Prix d'Italie à Monza après avoir été tenu responsable de l'accident du premier tour du Grand Prix de Belgique, Romain Grosjean sera de retour au volant de sa Lotus ce week-end, à Singapour

Interdit par la FIA de disputer le dernier Grand Prix d'Italie à Monza après avoir été tenu responsable de l'accident du premier tour du Grand Prix de Belgique, Romain Grosjean sera de retour au volant de sa Lotus ce week-end, à Singapour.

Le Français, qui avait été contraint d'assister à l'épreuve italienne en simple spectateur, estime avoir énormément appris sur le muret des stands et tire du positif de sa suspension d'une course.

"Je pense que le principal pour moi à Monza, ça a été d'être dans le garage et de sentir le soutien que j'avais de la part de l'équipe. C'était vraiment agréable et je pense que c'est quelque chose dont les pilotes ont besoin. Nous sommes une famille ici et cela signifie beaucoup pour moi."

"En dehors de ça, être dans la voie des stands avec les ingénieurs et analyser les données est toujours utile. Vous avez une autre perspective de la façon dont les voitures se comportent, d'où se trouvent les différences, de ce qui peut être amélioré et ainsi de suite," poursuit le champion GP2 2011.

"A part le fait d'être réellement dans la voiture, je pense que le week-end de Monza a été la meilleure préparation que je puisse avoir pour Singapour."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités