Grosjean - "Kimi m'a poussé dans le mur"

Le mouvementé Grand Prix de Monaco représentait une belle opportunité pour Haas F1 Team de marquer des points, mais l'équipe américaine a quitté la Principauté les mains vides.

Grosjean - "Kimi m'a poussé dans le mur"
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Charger le lecteur audio

La course de Romain Grosjean a pris un mauvais tournant dès le premier tour sous drapeau vert, lorsque Kimi Räikkönen a cassé son aileron au Loews. Celui-ci s'est coincé sous son pneu avant-gauche et, incapable de tourner correctement, Räikkönen a involontairement coincé Grosjean contre le rail à l'approche du Portier. Le Français a perdu un temps précieux.

"Kimi m'a poussé dans le mur", déplore-t-il. "J'ai dû faire une marche arrière et c'était fini. J'ai perdu ma place et c'était la fin de ma course."

Grosjean a passé le reste de la course derrière des Manor, d'abord celle de Rio Haryanto, puis celle de Pascal Wehrlein. "C'était dur de continuer derrière la Manor", poursuit le pilote Haas, qui a rallié l'arrivée en 14e position. "Il n'y avait qu'une trajectoire sèche et c'était impossible de dépasser. J'ai dû faire 60 tours derrière la même voiture, j'ai tout essayé."

"La bonne nouvelle, c'est que le châssis fonctionnait bien et que nous avons trouvé de bons réglages. J'étais devant Massa avant l'incident, donc je pense que nous aurions pu marquer des points, ce qui aurait été incroyable vu notre position de départ."

Toujours pas de points pour Gutiérrez

Quant à Esteban Gutiérrez, il a passé la majeure partie de sa course aux portes des points, en 11e place. Le Mexicain aurait peut-être pu débloquer son compteur sans un tout droit à la Rascasse qui lui a fait perdre 14 secondes.

"La course a été très difficile. Je suis mitigé, car la première partie a été très bonne", déclare Gutiérrez, qui est monté jusqu'au quatrième rang à la faveur des arrêts au stand. "Notre rythme était vraiment bon sous la pluie."

"Cependant, quand nous avons chaussé les ultratendres, je peinais à avoir confiance en la voiture. Cela devenit un peu difficile et à Monte Carlo, quand on n'a pas la confiance, c'est un gros désavantage. Dans l'ensemble, je pense qu'il y a beaucoup de choses que nous pouvons apprendre en tant qu'équipe pour essayer de trouver plus de constance et de mieux comprendre les pneus", conclut le Mexicain.

partages
commentaires
Horner - Pas de lien entre les deux récentes défaites de Ricciardo
Article précédent

Horner - Pas de lien entre les deux récentes défaites de Ricciardo

Article suivant

Le comportement d'Ericsson et Nasr "inacceptable" pour Sauber

Le comportement d'Ericsson et Nasr "inacceptable" pour Sauber