Grosjean et les messages radio : "Pourquoi est-ce diffusé ?"

Romain Grosjean estime que la diffusion des messages radio entrave en partie la liberté de ton des pilotes dans leur communication avec le muret des stands.

Grosjean et les messages radio : "Pourquoi est-ce diffusé ?"

Alors que des polémiques ont fait suite à l'énervement verbal de Max Verstappen et Lando Norris lors du Grand Prix du Portugal, Romain Grosjean a confié ne pas être un adepte de la diffusion des messages radio pendant les courses. À Portimão, les noms d'oiseaux avaient fusé en direct après des incidents survenus en piste entre Verstappen et Stroll, puis entre Norris et le pilote canadien. Les deux pilotes avaient dû faire amende honorable un peu plus tard en regrettant leurs propos.

Les communications radio entre les pilotes et le muret des stands sont retransmises par le service de streaming de la F1, tandis que des extraits sont également diffusés sur le signal international exploité par les chaînes de télévision. Les messages radio sont également très relayés sur les réseaux sociaux après les séances ou les courses.

Selon Romain Grosjean, cette captation est une véritable difficulté pour l'expression des pilotes. Interrogé sur le sujet, le Français se montre très clair. "Tout d'abord, pourquoi est-ce diffusé ?", demande-t-il. "Le cockpit et la radio avec l'équipe constituent notre propre environnement, et je n'aime pas que les messages radio soient diffusés. Imaginez si vous diffusiez ce qui se passe sur un terrain de football. Je pense que c'est plus corsé et haut en couleurs."

"On ne peut pas toujours dire ce que l'on pense. Il faut respecter les gens. Nous ne sommes pas parfaits dans ce domaine, et moi non plus. Je suis loin d'être parfait. Mais il faut aussi garder à l'esprit que nous pilotons une voiture à 330 km/h, que nous repoussons ses limites, en sachant que ça implique une part de risque. Ce n'est pas comme si j'étais dans mon canapé avec un bon verre de vin rouge, en train de commenter ce qui se passe avec un regard extérieur depuis lequel tout paraît facile."

Lire aussi :

Le point de vue est en grande partie partagé par Carlos Sainz, qui ne remet toutefois pas en cause la mise à disposition des messages radio pour le grand public mais demande une certaine indulgence.

"Nous savons que ce n'est pas privé mais sur le moment, on ne pense pas au fait de ne pas vexer les gens qui écoutent", explique le pilote espagnol. "Nous sommes des athlètes, nous sommes au plus fort de la pression à certains moments. J'aimerais voir d'autres sports le faire, diffuser ce qui se dit quand il y a un corner en Ligue des Champions, ce que les autres joueurs de football se disent. Je crois que ce serait intéressant."

"Je pense que c'est parfois un avantage de voir ce que ressentent les pilotes, leurs émotions. Cela ne veut pas dire que nous disons plus de gros mots que d'autres sportifs, mais nous avons un micro qui écoute en permanence ce que nous disons. C'est attractif, ça donne des infos et parfois des moments amusants. Il faut juste comprendre que ça se passe dans le feu de l'action, que nous sommes sous pression et que nous essayons de faire de notre mieux avec un niveau d'adrénaline très élevé."

Pour Romain Grosjean, ce problème des radios soulève la question de la liberté de ton des pilotes en Formule 1, y compris d'une manière plus générale. "J'aimerais être totalement transparent et pouvoir être aussi direct que je le suis dans la vie", confie le pilote tricolore. "Mais dans le monde dans lequel nous vivons, nous devons toujours être prudents dans ce que nous disons ou dans la manière de le dire. Je pense que c'est juste la société d'aujourd'hui."

partages
commentaires
Aston Martin détenu à 20% par Mercedes : pas d'impact en F1
Article précédent

Aston Martin détenu à 20% par Mercedes : pas d'impact en F1

Article suivant

Verstappen : "L'année prochaine sera une autre année difficile"

Verstappen : "L'année prochaine sera une autre année difficile"
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021