Grosjean n'est plus le vilain petit canard

Si Romain Grosjean avait été très critiqué pour son agressivité en piste en 2012, cette année, le pilote franco-suisse est parvenu à se faire oublier

Si Romain Grosjean avait été très critiqué pour son agressivité en piste en 2012, cette année, le pilote franco-suisse est parvenu à se faire oublier.

Ses errances de la saison dernière l'avaient mené à un ban d'un Grand Prix, qu'il avait purgé en assistant à la course de Monza depuis le muret des stands. Ce n'était pas une situation facile pour le pilote Lotus : ses adversaires, sachant qu'il n'avait pas droit à l'erreur, se permettaient de prendre plus de risques qu'ils ne l'auraient fait face à un autre pilote. Heureusement, grâce à la sagesse acquise par Grosjean, cette époque est révolue.

J'essaie de rester éloigné des incidents autant que possible”, confie le natif de Genève. “Je n'ai pas changé, mais j'ai fait des progrès. J'ai travaillé dur, ce qui n'est pas un secret, et je pense que je l'ai montré en piste”.

Il est clair que je ne suis plus le vilain petit canard du peloton. Cela me rend la vie plus facile. Je suis content de mes progrès et désormais, je me sens très bien. Je me bats très souvent à l'avant, et j'aime ça”, conclut un Grosjean qui court désormais sans la peur de causer un nouvel accident.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités