Grosjean : "On aurait été mieux sur le sec".

Après une entrée en matière calamiteuse en Australie, on n'attendait pas grand chose des Lotus en Malaisie

Après une entrée en matière calamiteuse en Australie, on n'attendait pas grand chose des Lotus en Malaisie. Néanmoins, avec les averses qui se sont abattues sur le circuit de Sepang, Romain Grosjean a su tirer son épingle du jeu et se qualifier en Q2. Hélas pour lui, la seconde séance a été plus compliquée, avec notamment un travers vers la fin de la période chronométrée. Le Franco-Suisse doit donc se contenter de la seizième place, juste devant son équipier.

"Ça s'est bien passé en Q1 avec le onzième temps, mais on a oublié de chausser un train de pneus neufs en Q2 pour passer. On a eu un samedi correct, Renault a fait son travail, on a fait le notre".

Bien que la pluie semble avoir aidé Grosjean à progresser dans la hiérarchie, le Français voit les choses autrement.

"On a changé quelques petites choses mais on aurait été mieux sur le sec. D'une manière générale il y a très peu de visibilité dans ces conditions, Nico était devant moi et je ne voyais plus où j'allais".

Néanmoins, Grosjean sait que la course servira de test grandeur nature, étant donné que sa Lotus est encore en phase de rodage.

"Seizième ce n'est pas la meilleure position mais on va essayer de continuer à apprendre et de rouler un maximum demain".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités