Grosjean - Il y aura "plus d'erreurs" cette saison

partages
commentaires
Grosjean - Il y aura
Par : Benjamin Vinel
3 févr. 2017 à 14:00

S'il est vrai que la nouvelle réglementation technique risque de ne pas favoriser les dépassements en Formule 1, elle pourrait mettre le holà à l'image qu'ont ces monoplaces, qui seraient trop faciles à piloter.

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, DA Racing Renault Clio
Romain Grosjean, Haas F1 Team

Il est vrai que récemment, les pilotes sortaient parfois de leur voiture sans avoir l'air physiquement éprouvés après avoir passé 90 minutes de course à gérer leur carburant et leurs pneumatiques. C'était ainsi différent des sprints auxquels on assistait dans les années 2000.

"Si vous écoutez tous les pilotes, ils aimaient les voitures vers 2005, celles qui avaient de l'appui", souligne Romain Grosjean pour Motorsport.com. "Même si le bruit du moteur manque forcément, ce qui n'est pas génial, à mon avis."

"Nous voulons du défi, nous voulons finir la course en sachant que nous avons donné notre maximum, comme monter l'Alpe d'Huez à vélo. On a l'impression de mourir, qu'on ne pourrait pas faire 100 mètres de plus. Jusqu'au moment où on finit la course, et là, on a envie d'en faire une autre. Je veux un grand défi."

Voilà qui tombe à pic, puisque les monoplaces 2017 seront environ cinq secondes plus rapides que les F1 de 2015, notamment grâce à un appui grandement accru. Elles devraient donc être les voitures les plus rapides de l'Histoire du championnat du monde, sans oublier que les pilotes disposeront de cinq kilos de carburant supplémentaire et pourront donc peut-être se permettre d'attaquer un peu plus en course. De quoi être exténué à la fin d'un Grand Prix de Malaisie ou de Singapour !

"Ce devrait être plus dur", confirme Grosjean. "Il devrait y avoir plus d'erreurs parce que le pilote est fatigué, et nous ne devrions pas piloter doucement en virage. En plus de ça, il faudra gérer la surchauffe et la glisse des pneus en permanence, et j'en passe !"

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
McLaren abandonne "MP4" pour le nom de sa F1 2017

Article précédent

McLaren abandonne "MP4" pour le nom de sa F1 2017

Article suivant

Red Bull veut concrétiser la "dynamique" construite en 2016

Red Bull veut concrétiser la "dynamique" construite en 2016
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités