Grosjean en Q3 : "C'est toujours la voiture de Melbourne"

Romain Grosjean a savouré son passage en Q3 et sa belle septième place décrochée sur la grille de départ du Grand Prix du Brésil.

Grosjean en Q3 : "C'est toujours la voiture de Melbourne"
Charger le lecteur audio

Huitième des qualifications, septième sur la grille de départ grâce à la pénalité infligée à Charles Leclerc, Romain Grosjean avait le sourire ce samedi soir à Interlagos. Et si le Français s'attend à souffrir en course, comme c'est quasiment systématiquement le cas cette année avec la Haas, il dit vouloir savourer cette belle performance qui donne du baume au cœur dans une morne fin de saison. 

Car c'est une belle prestation d'ensemble qu'a signée Haas F1 avec la présence également de Kevin Magnussen en Q3. Un résultat plutôt inattendu, "une grosse cote pour tous ceux qui aiment parier !", s'amuse même Grosjean au micro de Canal+. "C’est top, c’est un super travail de la part de l’équipe. C’est vrai que ça fait des courses et des courses que l'on fait du bon travail, mais après, la F1 ne vous rend pas toujours justice. On n’a pas eu des très belles performances, mais on a montré encore une fois que lorsque les conditions sont un peu de notre côté, ça va pas mal. Je suis très content avec ça, très content de voir les deux voitures dans le top 10, c’est vraiment bien."

Lire aussi :

Là où l'écurie américaine peut retirer une certaine fierté, c'est dans sa capacité à exploiter un matériel qui est désormais très en retard par rapport à la concurrence, puisque la VF-19 est utilisée dans sa version du début de saison, faute d'évolutions concluantes.

"C’est toujours la voiture de Melbourne", insiste Grosjean. "Cette année on a souffert, on n’a pas mis de développement, ou plutôt on a essayé et on n’a pas réussi. On fait du mieux que l'on peut avec ce que l'on a, je suis très content. Demain ça risque d’être une autre paire de manches mais ce n’est pas grave, on prend le plaisir d’aujourd’hui et puis on va savourer un petit peu."

"On va faire de notre mieux demain, on est du bon côté de la piste, ici c’est toujours mieux de partir devant pour le premier tour, c’est très serré. Ensuite on verra. Avec 50°C de température piste, on va vite se retrouver sur des œufs. Il nous faut des éléments... Il nous faudrait 12°C de température ambiante, mais je ne crois pas qu’on aura ça."

partages
commentaires
La grille de départ du GP du Brésil
Article précédent

La grille de départ du GP du Brésil

Article suivant

Leclerc : Le 1er tour était "nettement suffisant pour la pole"

Leclerc : Le 1er tour était "nettement suffisant pour la pole"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021