Grosjean en Q3 : "C'est toujours la voiture de Melbourne"

Romain Grosjean a savouré son passage en Q3 et sa belle septième place décrochée sur la grille de départ du Grand Prix du Brésil.

Grosjean en Q3 : "C'est toujours la voiture de Melbourne"

Huitième des qualifications, septième sur la grille de départ grâce à la pénalité infligée à Charles Leclerc, Romain Grosjean avait le sourire ce samedi soir à Interlagos. Et si le Français s'attend à souffrir en course, comme c'est quasiment systématiquement le cas cette année avec la Haas, il dit vouloir savourer cette belle performance qui donne du baume au cœur dans une morne fin de saison. 

Car c'est une belle prestation d'ensemble qu'a signée Haas F1 avec la présence également de Kevin Magnussen en Q3. Un résultat plutôt inattendu, "une grosse cote pour tous ceux qui aiment parier !", s'amuse même Grosjean au micro de Canal+. "C’est top, c’est un super travail de la part de l’équipe. C’est vrai que ça fait des courses et des courses que l'on fait du bon travail, mais après, la F1 ne vous rend pas toujours justice. On n’a pas eu des très belles performances, mais on a montré encore une fois que lorsque les conditions sont un peu de notre côté, ça va pas mal. Je suis très content avec ça, très content de voir les deux voitures dans le top 10, c’est vraiment bien."

Lire aussi :

Là où l'écurie américaine peut retirer une certaine fierté, c'est dans sa capacité à exploiter un matériel qui est désormais très en retard par rapport à la concurrence, puisque la VF-19 est utilisée dans sa version du début de saison, faute d'évolutions concluantes.

"C’est toujours la voiture de Melbourne", insiste Grosjean. "Cette année on a souffert, on n’a pas mis de développement, ou plutôt on a essayé et on n’a pas réussi. On fait du mieux que l'on peut avec ce que l'on a, je suis très content. Demain ça risque d’être une autre paire de manches mais ce n’est pas grave, on prend le plaisir d’aujourd’hui et puis on va savourer un petit peu."

"On va faire de notre mieux demain, on est du bon côté de la piste, ici c’est toujours mieux de partir devant pour le premier tour, c’est très serré. Ensuite on verra. Avec 50°C de température piste, on va vite se retrouver sur des œufs. Il nous faut des éléments... Il nous faudrait 12°C de température ambiante, mais je ne crois pas qu’on aura ça."

partages
commentaires
La grille de départ du GP du Brésil
Article précédent

La grille de départ du GP du Brésil

Article suivant

Leclerc : Le 1er tour était "nettement suffisant pour la pole"

Leclerc : Le 1er tour était "nettement suffisant pour la pole"
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021