Grosjean ne regrette pas sa défense rugueuse de Silverstone

Malgré le drapeau noir et blanc qui lui a été présenté au Grand Prix de Grande-Bretagne, Romain Grosjean ne regrette rien.

Grosjean ne regrette pas sa défense rugueuse de Silverstone

À Silverstone, encore une fois, Haas F1 Team a profité des circonstances de course pour s'immiscer temporairement aux avant-postes. Lorsque la voiture de sécurité a fait une deuxième intervention après 12 tours de course à la suite du violent accident de Daniil Kvyat, tous les pilotes sont rentrés au stand… tous ? Non ! Romain Grosjean, lui, est resté en piste et a poursuivi son relais en mediums sur pas moins de 36 tours.

Lire aussi :

Grosjean s'est ainsi retrouvé cinquième, et lors des boucles suivant la neutralisation, il n'a été dépassé que par les McLaren de Carlos Sainz et Lando Norris, résistant ensuite à la Renault de Daniel Ricciardo pendant 12 tours. Le Français s'est toutefois fait remarquer par une défense quelque peu rugueuse, donnant à plusieurs reprises un coup de volant juste avant le freinage, ce qui lui a valu un drapeau noir et blanc et un avertissement formel. Il souligne toutefois qu'une telle manœuvre n'est pas interdite, seul le nombre de changements de trajectoire défensifs étant réglementé.

"Il y a quelques années, nous voulions vraiment instaurer une règle qui interdit de bouger au point de freinage, en raison de la défense de Max [Verstappen], mais aucune règle n'a été instaurée", indique Grosjean. "Certes, j'ai un peu poussé la limite aujourd'hui, j'ai eu un avertissement, mais je ne regrette rien. Vous savez que j'ai fait de mon mieux."

Lando Norris, McLaren MCL35, se bat avec Romain Grosjean, Haas VF-20

"Je pense que dans les deux cas [face à Sainz et à Ricciardo, ndlr] j'ai bougé un peu tard, mais j'ai toujours laissé la largeur d'une voiture. Ils veulent clarifier le fait que l'on ne peut pas changer de trajectoire si tard, ce avec quoi je suis d'accord, mais il n'y avait pas de véritable règle auparavant et Max Verstappen l'a beaucoup fait en course, alors je me suis dit : pourquoi pas ? Pourquoi ne pourrais-je pas en profiter ? Car ce n'est pas tous les jours que nous sommes sixième ou septième en course, et j'ai dû tout donner pour défendre."

Directeur de course de la Formule 1, Michael Masi a l'intention d'aborder le sujet avec les pilotes le week-end prochain, à l'occasion du Grand Prix du 70e Anniversaire : "Lors de longues discussions avec les pilotes au fil de l'année dernière, la majorité d'entre eux voulaient prendre des mesures contre les changements de trajectoire des voitures au freinage. Les commissaires ont donné à Romain cet avertissement en accord avec le Code Sportif International. De plus, nous nous sommes mis d'accord pour en discuter au prochain briefing des pilotes, ce qui sera une première étape."

Grosjean trouverait justement positif que la situation soit clarifiée, mais espère en même temps que la tendance récente à laisser les pilotes se battre sans forcément pénaliser le moindre petit incident ou contact, connue sous le slogan "let them race" (laissons-les se battre), va perdurer. "Avoir une petite clarification à ce sujet serait bien, mais nous ne voulons pas non plus écarter 'let them race' de la Formule 1 : nous voulons nous battre et attaquer fort", conclut le pilote Haas.

Propos recueillis par Oleg Karpov

partages
commentaires
McLaren : "Les mauvaises nouvelles sont derrière nous"

Article précédent

McLaren : "Les mauvaises nouvelles sont derrière nous"

Article suivant

Binotto libéré de son rôle technique par la restructuration de Ferrari

Binotto libéré de son rôle technique par la restructuration de Ferrari
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021