Grosjean veut rester en F1 jusqu'à 40 ans

À 31 ans, Romain Grosjean a déjà une bonne partie de sa carrière derrière lui, mais est très loin de penser à la retraite.

Grosjean veut rester en F1 jusqu'à 40 ans
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Kevin Magnussen, McLaren MP4-29 Mercedes
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Charger le lecteur audio

Romain Grosjean s'apprête à entamer sa huitième campagne en Formule 1, la septième à temps plein, après un intérim peu concluant chez Renault en 2009 et une présence constante dans l'élite depuis 2012, avec Lotus puis Haas.

Avec dix podiums, Grosjean fait statistiquement partie des meilleurs pilotes de l'Histoire à n'avoir remporté aucun Grand Prix – seuls Nick Heidfeld, Stefan Johansson et Chris Amon en ont davantage – et ne cache jamais ses rêves de titre mondial.

"Il me reste un long chemin à parcourir", déclare le pilote Haas pour Motorsport.com. "Je n'ai vraiment débuté en Formule 1 que quand j'avais 27 ans [25 ans et 11 mois en réalité pour son retour en 2012, ndlr], donc j'ai le sentiment de pouvoir parcourir un long chemin, peut-être jusqu'à 40 ans, ou juste avant 40 ans. Je pense qu'il me reste huit ou neuf saisons, donc tout va bien pour moi."

Courir jusqu'à 40 ans, il s'agirait d'une longévité assez inédite dans l'Histoire récente de la Formule 1. Seuls deux pilotes ont dépassé ce cap au XXIe siècle : Michael Schumacher et Pedro de la Rosa, qui ont pris leur retraite fin 2012. Père de trois enfants, Grosjean y compte néanmoins.

Manifestant régulièrement son intérêt pour la Scuderia Ferrari et même l'écurie McLaren, Grosjean aimerait en tout cas faire son retour au sein de la structure d'Enstone qui l'a formé et qui l'a accueilli en Formule 1 à deux reprises, actuellement propriété du Losange.

"Ce serait sympa, surtout que Renault est sur une pente ascendante avec des voitures de plus en plus performantes", souligne le Français. "J'ai passé bien des années avec eux, donc cela reste une bonne relation. Je ne sais pas ce que l'avenir me réserve. Je me plais ici, j'adorerais gagner des courses aussi. Mais développer l'équipe pour la mener au succès, un peu comme Force India, ce serait incroyable."

Magnussen heureux chez Haas, en attendant...

Romain Grosjean n'est pas le seul pilote Haas à avoir le regard tourné vers les grandes équipes. C'est également le cas de Kevin Magnussen, qui a couru chez McLaren et Renault avant de rejoindre Haas la saison dernière.

"Bien sûr, si j'ai un jour l'opportunité de courir pour un top team, je la saisirai à deux mains", déclare Magnussen pour Motorsport.com. "Sans le moindre doute. Nous en rêvons tous, mais jusqu'à ce que cela se produise, je serai heureux ici."

"Je suis très confiant quant à nos chances de progresser. Les petites équipes peuvent être performantes, Force India le montre. Si l'on regarde les premières saisons de Force India en Formule 1, nous avons fait mieux en tant que nouvelle écurie, donc ça se présente bien, et je pense que l'équipe va dans la bonne direction."

Propos recueillis par Lawrence Barretto

partages
commentaires
Quand Sirotkin s'annonçait comme le plus jeune pilote de l'Histoire
Article précédent

Quand Sirotkin s'annonçait comme le plus jeune pilote de l'Histoire

Article suivant

Key : Le Halo version 2018 "fera plus Formule 1"

Key : Le Halo version 2018 "fera plus Formule 1"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021