Grosjean rêve de faire flotter le drapeau français sur le podium

Deux jours après les attentats terroristes qui ont frappé Paris, Romain Grosjean estime que le meilleur hommage qu'il puisse rendre aux victimes serait de monter sur le podium pour y faire flotter le drapeau tricolore.

La tâche ne sera pas toutefois aisée depuis la quatorzième place de la grille de départ, au volant d'une Lotus en mal de développements depuis plusieurs mois.

"Le mieux que je puisse faire est de mettre le drapeau français en haut du podium," déclare Grosjean. "Cela va être dur mais faisons la course, réfléchissons à ce qui s'est passé et espérons que la paix vienne rapidement."

"Ce n'est pas une situation idéale et bien sûr, ce n'est pas quelque chose dont on veut parler. Mais d'un autre côté, quand on est dans la voiture, c'est un sport dangereux et il faut se concentrer sur ce qu'on fait."

Une minute de silence controversée

Suite aux attentats, tous les pilotes porteront un brassard noir pour la course et le camion qui transporte les concurrents lors de la parade des pilotes arborera le drapeau français.

Une minute de silence aura bien lieu à 13h45 heure locale, mais pour rendre hommage aux victimes qui ont perdu la vie sur la route, comme prévu avant les attentats. La sécurité routière est une cause chère à Jean Todt, qui l'a encore rappelé ce weekend.

Nombreux sont ceux qui auront toutefois d'autres pensées à l'esprit lors de cette minute de silence, à commencer par Grosjean.

"Ce qui s'est passé est immense car cela peut arriver à n'importe qui dans le monde, et nous ne voulons pas voir cela. Donc oui, en tant que Français, s'il y a une minute de silence, ce sera pour les habitants de Paris," conclut le pilote Lotus.

Propos recueillis par Federico Faturos

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Circuit Autódromo José Carlos Pace
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités
Tags drapeau, déclaration, france, hommage