Grosjean : "Si tout se passe bien, on peut être premiers"

Barcelone - Cela se confirme, Lotus fait incontestablement partie des équipes en forme de ce début de saison; en témoignent les quatrième et cinquième places de Romain Grosjean et Kimi Räikkönen en qualifications aujourd'hui

Barcelone - Cela se confirme, Lotus fait incontestablement partie des équipes en forme de ce début de saison; en témoignent les quatrième et cinquième places de Romain Grosjean et Kimi Räikkönen en qualifications aujourd'hui.

Le Français, qui partagera la deuxième ligne de la grille de départ avec Fernando Alonso, est satisfait de son résultat, mais aurait bien aimé se qualifier un peu mieux.

"Ça aurait pu être bien pire vu que les écarts sont encore une fois serrés. On a fait un bon retour, un bon pas en avant et je pensais qu'on pourrait se battre pour un peu plus. On en veut toujours plus mais être quatrième en considérant qu'on n'a pas roulé ce matin, je pense que ce n'est pas mal."

"Pour les quelques millièmes qui manquent (pour être dans le Top 3, ndlr), j'ai fais une petite erreur dans le virage 10 : je pense que je perds un petit peu de temps donc on aurait pu aller chercher une place un peu plus devant. Maintenant, on va continuer à travailler pour comprendre ce qu'il s'est passé ce matin et puis essayer d'avoir des séances un peu plus fluides."

Prêt à en découdre demain dès le départ, Grosjean devrait pouvoir compter sur le bon système de départ de sa monoplace pour tenter de grappiller des positions à l'extinction des feux.

"Si tout se passe bien, on peut être premiers ! On verra, la course va être très longue ici c'est certain et la dégradation des pneus va être une clé pour tout le Grand Prix. Il faudra voir où on est après le départ mais on ne va pas non plus prendre de risque quand on sait que devant, on a des pilotes qui sont assez chauds et peut-être pas les moins mal lotis au niveau dégradation donc on va voir."

Si le natif de Genève a réussi à réaliser un tel tour, cela s'explique pour lui par un ensemble d'éléments qui, mis bout à bout, permettent à un pilote de tirer de plus en plus toute la quintessence de sa machine.

"On a la chance d'avoir une première partie de vingt minutes, donc on a un premier roulage avec les pneus durs ici. Cela permet de se remettre un petit peu dans le bain, de comprendre comment la voiture réagit puis après c'est la confiance qu'on a avec la voiture au fur et à mesure de la saison, on commence à la comprendre vraiment bien et on sait jusqu'où elle peut aller."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Romain Grosjean
Type d'article Actualités