Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
26 jours
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
32 jours
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
40 jours
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
60 jours
13 août
-
16 août
EL1 dans
68 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
82 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
89 jours

Grosjean explique sa sortie de piste à Barcelone

partages
commentaires
Grosjean explique sa sortie de piste à Barcelone
Par :
20 févr. 2020 à 19:28

Romain Grosjean est l'auteur du premier accident de cette semaine d'essais à Barcelone, heureusement sans conséquence majeure pour sa monoplace et lui.

Au terme d'une journée bien chargée en Catalogne, Romain Grosjean était dans son 158e tour lorsqu'il a perdu le contrôle de sa Haas VF-20 au virage 4, percutant le mur à faible vitesse après avoir traversé le bac à gravier. Heureusement pour le Français, il n'a endommagé que l'aileron arrière, mais sa journée s'est arrêtée 40 minutes plus tôt que prévu, alors que le directeur d'équipe Günther Steiner espérait 20 boucles supplémentaires pour conclure leur simulation de course.

Lire aussi :

"Il fallait que ce soit moi !" sourit Grosjean. "Ça va. Je ne pense pas que je serai le seul. Je n'ai pas de chance qu'il y ait peu de place à cet endroit. Malheureusement, la température a chuté en fin de journée et le pneu est sorti de la fenêtre [de fonctionnement]. C'est tout."

"Romain a été très clair", confirme Steiner, "le pneu a simplement perdu l'adhérence. Il [Grosjean, ndlr] a fait pareil qu'au tour précédent, nous avons étudié les données : la voiture s'est emballée et malheureusement – c'est typique pour nous – au lieu de partir en tête-à-queue et de revenir en piste, nous avons heurté quelque chose. Mais il n'y a pas beaucoup de dégâts : l'aileron arrière est abîmé, bien sûr, mais rien d'autre. La suspension va bien, et la voiture sera de retour en piste demain sans problème."

Romain Grosjean entre dans sa Haas VF-20

Le bilan de la journée est malgré tout extrêmement positif avec ces 735 kilomètres parcourus, bien que la performance ne soit pas au rendez-vous... pour une raison simple qu'explique Grosjean : "Nous n'avons pas vraiment essayé de régler la voiture pour aller vite sur un tour, nous sommes vraiment passés sur énormément de réglages aujourd'hui."

"Il y a des runs où je partais pour 12 tours et je savais que ça allait être l'enfer pendant 12 tours, parce qu'elle n'était absolument pas réglée comme il fallait, mais c'était important pour prendre des données, pour faire de la corrélation et pour régler tout ça. Donc ça, c'est bien. Je suis plutôt content du long run que nous avons fait en fin de journée. Les choses étaient pas mal sur le peu de réglages que nous avons essayé d'introduire."

Il est également positif que les premiers retours soient similaires pour Grosjean et son coéquipier Kevin Magnussen, qui était au volant ce mercredi : "Nous avons un peu les mêmes feedbacks, les mêmes limitations."

"Comme je le dis, nous testons tous les réglages possibles et imaginables pour avoir tout essayé à la fin des essais, pour tenter de se mettre dans des conditions qui ne sont pas optimales pour la voiture, des conditions que l'on peut rencontrer en course. L'an dernier, nous avions réglé la voiture pour qu'elle soit bien, et nous roulions vite, mais après nous nous sommes rendu compte que dans d'autres conditions, quand les températures des pneus n'étaient pas bonnes, nous étions en difficulté. Là, nous essayons de traverser toutes les possibilités pour voir comment la voiture réagit." L'objectif est clairement d'éviter les problèmes de réglages et d'exploitation des pneus qui avaient hanté Haas tout au long de la saison 2019, l'écurie américaine ayant alors peiné à les comprendre.

Propos recueillis par Val Khorounzhiy  

Voir aussi :

Article suivant
Le kilométrage des équipes après le 2e jour à Barcelone

Article précédent

Le kilométrage des équipes après le 2e jour à Barcelone

Article suivant

Le DAS de Mercedes interpelle Vettel sur la sécurité

Le DAS de Mercedes interpelle Vettel sur la sécurité
Charger les commentaires