Romain Grosjean va retrouver le volant d'une F1 avec Mercedes

Après les promesses faites par Toto Wolff, c'est désormais officiel : Romain Grosjean pilotera bien une Mercedes dans le cadre d'un retour éphémère en F1 après son terrible accident du Grand Prix de Bahreïn 2020, et ce sera au Paul Ricard.

Charger le lecteur audio

Même si la saison 2020 était destinée à être sa dernière en tant que titulaire en Formule 1, Haas n'ayant pas renouvelé son contrat ni celui de Kevin Magnussen pour laisser place à deux rookies, Romain Grosjean a vécu une fin de carrière mouvementée. Le Français a été victime du terrible accident qui est dans toutes les mémoires à Bahreïn et, en raison des blessures subies notamment au moment de l'incendie de sa voiture, il n'a pas pu disputer les deux dernières manches de la campagne, l'obligeant donc à fermer le rideau en discipline reine sur sa terrible sortie de piste.

Lire aussi :

Il avait toutefois fait part de sa volonté de pouvoir retrouver le volant d'une F1 au cours d'une simple journée de test privé, afin de pouvoir boucler la boucle de façon propre. Cet appel lancé a rapidement été entendu, notamment du côté de Mercedes où Toto Wolff n'a pas tardé à expliquer que le Français serait le bienvenu. Des discussions ont eu lieu ces derniers mois, et c'est désormais officiel : Grosjean pilotera bien une Flèche d'Argent.

En réalité, il aura même deux occasions de goûter à une des machines Championnes du monde puisqu'il effectuera dans un premier temps une démonstration lors du Grand Prix de France, le 27 juin, puis une journée de test à proprement parler, le 29 juin, le tout sur le Circuit Paul Ricard et au volant de la W10 qui a permis à Lewis Hamilton d'être sacré en 2019.

"Je suis très excité à l'idée de remonter dans une F1 !", a déclaré Grosjean, qui a moulé son baquet et fait du simulateur à l'usine de Brackley le 30 mars. "Ce sera une opportunité spéciale pour moi et piloter une Mercedes Championne du monde sera une expérience unique."

"Je suis très reconnaissant à Mercedes et à Toto pour cette opportunité. La première fois que j'ai entendu parler de la possibilité de piloter une Mercedes, c'était sur mon lit d'hôpital à Bahreïn, lorsque Toto a parlé aux médias et a lancé l'invitation. Lire cette nouvelle m'a beaucoup remonté le moral !"

"La F1 n'a pas eu la chance de courir en France en 2020 à cause du COVID, alors piloter une Mercedes au Grand Prix de France en 2021 et ensuite effectuer un test au Circuit Paul Ricard, mon circuit à domicile, sera vraiment spécial. Je suis impatient que ce jour arrive."

Cliquez sur les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

Romain Grosjean, Mercedes
Romain Grosjean, Mercedes
1/6

Photo de: Mercedes GP Petronas Formula One Team

Romain Grosjean, Mercedes
Romain Grosjean, Mercedes
2/6

Photo de: Mercedes GP Petronas Formula One Team

Romain Grosjean, Mercedes
Romain Grosjean, Mercedes
3/6

Photo de: Mercedes GP Petronas Formula One Team

Romain Grosjean, Mercedes
Romain Grosjean, Mercedes
4/6

Photo de: Mercedes GP Petronas Formula One Team

Romain Grosjean, Mercedes
Romain Grosjean, Mercedes
5/6

Photo de: Mercedes GP Petronas Formula One Team

Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG et Romain Grosjean, Mercedes
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG et Romain Grosjean, Mercedes
6/6

Photo de: Mercedes GP Petronas Formula One Team

partages
commentaires

Voir aussi :

Russell déplore une "course de survie" parmi ses plus difficiles
Article précédent

Russell déplore une "course de survie" parmi ses plus difficiles

Article suivant

Trois équipes ont voté contre les sanctions sportives liées au budget

Trois équipes ont voté contre les sanctions sportives liées au budget
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021