Grosjean : "Très facile d’endommager la voiture" à Suzuka

Romain Grosjean est conquis par le sélectif tracé de Suzuka, comme de nombreux pilotes de la grille

Romain Grosjean est conquis par le sélectif tracé de Suzuka, comme de nombreux pilotes de la grille. Pour le franco-suisse, il ne s’agira pas d’une première expérience, puisqu’il se retrouva sur le grand 8 pour ses débuts en F1 avec Renault en 2009.

Quel circuit !”, s’exclame Grosjean. “Si nous avons un bon réglage de base, nous pourrons vraiment en profiter. C’est un circuit extraordinaire. Je n’y ai couru qu’une fois, mais j’ai adoré. Alors je suis impatient d’y retourner”.

L’effort du pilote est sans interruption dans le cockpit.

Le premier secteur est fabuleux, avec les virages un, trois, quatre et cinq. C’est dingue ! Ensuite, vous plongez sous le pont, puis vient une petite épingle et arrive alors le fameux ‘Spoon’, le cauchemar des pilotes. Après, c’est à fond, DRS grand ouvert, avant la dernière chicane. Il est important d’ajouter aussi que les fans sont absolument incroyables au Japon et que l’ambiance autour du circuit est très spéciale. J’adore la cuisine japonaise, en particulier les sushis et quand je cuisine, à la maison, j’essaie souvent de pimenter mes plats avec des épices japonaises”.

Lotus a connu quelques Grand Prix en dents de scie mais Grosjean a inscrit des points pour son retour à Singapour, après la suspension de Monza. A Suzuka, il comptera sur l’économie de l’E20 avec ses gommes pour mener une course intelligente.

Beaucoup de challenges nous attendent”, admet le pilote Lotus. “Nous devons trouver un réglage parfait parce que Suzuka est terriblement exigeant et point immédiatement la moindre faiblesse de la voiture. Il ne faut aussi commettre aucune erreur au cours des essais libres, parce que les dégagements en bord de piste sont minimes. Il est très facile d’endommager la voiture en sortant large ou en abordant mal un virage. Il faut aussi être au top du fonctionnement des pneus parce que le tracé impose une exigence permanente sur les gommes. Enfin, je crois que c’est un endroit où il faut avoir un petit peu de chance. J’espère que nous en aurons et que le reste suivra”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités