Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
10 jours

Le Groupe Stratégique et la Commission F1 devraient disparaître

partages
commentaires
Le Groupe Stratégique et la Commission F1 devraient disparaître
Par :
26 oct. 2019 à 13:00

L'instauration d'une gouvernance permettant à toutes les écuries d'avoir leur mot à dire devrait voir le jour en 2021.

Depuis des mois, Liberty Media s'attache à préparer une refonte majeure de la Formule 1, qui doit entrer en vigueur en 2021. Outre les sujets sportifs, techniques et économiques, déjà largement discutés depuis le changement d'actionnariat de la F1, celui de la gouvernance constitue également un enjeu majeur. Cet aspect n'échappera pas non plus à de profonds changements, qui passeront vraisemblablement par la disparition du Groupe Stratégique F1, de la Commission F1, ainsi que du besoin d'unanimité des équipes pour certaines prises de décisions. 

Jugée trop peu démocratique, la gouvernance de la F1 est ciblée de longue date, notamment par les acteurs qui n'ont pas voix au chapitre. Dans son fonctionnement actuel, tout changement réglementaire ou remaniement majeur doit d'abord être accepté par le Groupe Stratégique avant de passer devant la Commission F1 puis d'être ratifié par la FIA.

Lire aussi :

Le Groupe Stratégique est composé de représentants de la FIA et de la F1, ainsi que de ceux de certaines équipes seulement, à savoir Ferrari, Red Bull Racing, McLaren, Mercedes et Williams, rejoints par la mieux classée des autres écuries, soit Renault aujourd'hui. Chaque équipe qui siège au sein du Groupe Stratégique dispose d'un vote, tandis que la FIA et la F1 en possèdent six. Les autres écuries du plateau sont invitées à assister aux réunions du Groupe Stratégique mais n'ont aucun pouvoir et ne peuvent pas voter. Ce n'est qu'au sein de la Commission F1 qu'elles peuvent le faire, en compagnie d'autres parties alors représentées, tels que les promoteurs des Grands Prix.  

C'est tout ce mode de gouvernance qui est amené à être remanié en 2021. Le projet est de constituer une commission unique, composée de 30 membres responsables de la mise en place des règlements. Dix d'entre eux représenteraient la FIA, dix autres la Formule 1, avec à leurs côtés un représentant de chaque écurie de la grille. Pour valider des changements ou des propositions, notamment au-delà de certaines dates butoirs, le vote à l'unanimité ne serait plus requis. Une large majorité de 28 votes serait exigée pour un changement concernant une saison en cours, et de 25 votes pour une saison à venir ou qui n'a pas encore dépassé la date du 1er mai. 

Charles Leclerc, Ferrari SF90 mène au départ

Avec Scott Mitchell  

Article suivant
Albon regrette une "erreur stupide" en EL2

Article précédent

Albon regrette une "erreur stupide" en EL2

Article suivant

L'affaire de Suzuka aura un impact "minime" sur l'avenir de Renault

L'affaire de Suzuka aura un impact "minime" sur l'avenir de Renault
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine