Groupe Stratégique - Un pari pour Todt, quel destin pour le Halo ?

La Formule 1 va faire face à un vote important jeudi, alors que les directeurs d'équipe et les dirigeants de la discipline vont discuter d'une éventuelle introduction du Halo en 2017.

Groupe Stratégique - Un pari pour Todt, quel destin pour le Halo ?
Jean Todt, Président de la FIA
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB12 , teste le système Halo
Jean Todt, président de la FIA
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Le président de la FIA, Jean Todt
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Eric Boullier, directeur de la compétition McLaren lors de la conférence de presse de la FIA
Bernie Ecclestone
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1
Christian Horner, team principal Red Bull Racing
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB12 , teste le système Halo
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB12 , teste le système Halo
Pierre Gasly, pilote d'essais Red Bull Racing RB12 teste le système Halo
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec le Halo 2
Kimi Räikkönen, Ferrari SF16-H, équipé de la protection du cockpit type

Six directeurs d’écurie débattront de son introduction avec Jean Todt et Bernie Ecclestone, lors d’une réunion du Groupe Stratégique F1. Inévitablement, la discussion ne tournera pas seulement autour des questions de sécurité, mais aussi de l’esthétique du système.

L’un des points de discussion majeurs sera probablement le fait que la F1 est, par principe, une catégorie dans laquelle les cockpits sont totalement ouverts, et il existe des préoccupations quant au fait que la discipline perde de l’intérêt si elle est vue comme étant trop stérile.

Le Halo pourrait être imposé dès 2017 par la FIA, sans l’accord des équipes, en évoquant un principe de sécurité. Mais Todt a opté pour un processus classique afin d’obtenir son approbation. Cela veut dire que l’on peut s’attendre à un vote formel après les discussions de jeudi, lors duquel les équipes, la FIA et Ecclestone disposeront de six votes chacun.

Si le Groupe Stratégique approuve l’introduction du Halo pour 2017, il faudra ensuite passer par un autre vote au sein de la Commission F1, avant que le projet ne soit soumis au Conseil Mondial du Sport Automobile pour être ratifié.

Un soutien suffisant ?

Cependant, il existe une possibilité que cela n’aille pas plus loin que le Groupe Stratégique, ce qui serait alors un revers majeur pour Todt et la FIA. En d’autres termes, il prend le risque de passer par les procédures classiques, et doit donc être sûr que la réponse sera positive.

Les membres du Groupe Stratégique - Ferrari, Mercedes, Red Bull, McLaren, Williams et Force India - ont déjà vu une présentation qui est beaucoup plus complète que celle qui a été faite aux pilotes en Hongrie vendredi dernier, avec un dossier qui contient, entre autres, tous les détails d’évaluation des risques.

Elle comprend également les retours d’informations de Kimi Räikkönen, Sebastian Vettel et Daniel Ricciardo, les trois pilotes qui ont réalisé des tours d’installation avec le Halo sur leur monoplace.

On sait qu'Ecclestone est opposé au Halo, mais il reste à voir ce qu’il votera. Il est clair que certains directeurs d’équipe nourrissent des doutes, et pas seulement sur le plan esthétique.

Le défi immédiat auquel ils font face est que les équipes ont déjà bien avancé leur développement pour la saison prochaine. Le Halo aura une incidence énorme sur l’aérodynamique, et tandis qu’ils savent déjà tous ce qui va arriver et que des études préliminaires ont été menées, ils pourraient utiliser cet argument pour se donner davantage de temps.

Le point de vue de la FIA est que le Halo a déjà fait ses preuves pour une utilisation en 2017, et les suggestions selon lesquelles il devrait être reporté pour bénéficier de davantage de développement sont considérées comme non pertinentes.

Trop prématuré ?

Directeur de Red Bull, Christian Horner a soutenu l’alternative représentée par l’Aeroscreen, testé et rejeté par la FIA, qui estimait que 2017 était une échéance trop anticipée pour ce système.

"Nous attendons vraiment d’entendre ce que la FIA a à dire lors du prochain Groupe Stratégique", a-t-il déclaré à Motorsport.com. "En tant qu’équipe, nous ne sommes pas fans du système Halo. Je crois que c’est une solution inélégante, et je ne suis pas certain que ce soit une solution complète. Plutôt que faire la moitié du travail, il vaut mieux prendre un peu plus de temps pour le faire correctement."

"Je crois que quelque chose doit être fait, mais le faire dans la précipitation n’est pas une bonne chose. Regardez les pilotes MotoGP, ils sont bien plus exposés qu’un pilote de F1, et quand on regarde les étapes qui ont été franchies en F1, c’est astronomique sur les deux dernières décennies. Je pense que nous sommes sur la bonne trajectoire."

"Je crois simplement que ce concept a besoin de plus d’analyses, de recherche et de développement. Pour nous, 2017 c’est déjà de la dernière minute, car cela a évidemment une incidence sur la performance aérodynamique, etc. Nous ne savons pas non plus quel effet cela va avoir sur des circuits comportant beaucoup de dénivelé."

Chez McLaren, Éric Boullier a déclaré ne pas encore avoir d’opinion tranchée, mais il a laissé entendre que l’aspect sécuritaire pourrait assurer l’introduction du Halo.

"On ne nous a pas encore présenté le concept", a-t-il précisé à Motorsport.com. "Si c’est un principe de sécurité, nous n’avons de toute façon pas le choix, nous devons le faire."

"Est-ce que c’est bien ou pas, je ne sais pas. Mais nous devons nous assurer que ce ne soit pas pire que ça l’est actuellement. Je ne suis pas positif, je ne suis pas négatif. Si c’est une question de sécurité, c’est comme ça."

Toto Wolff, directeur de l’écurie Mercedes, estime que la sécurité devrait prévaloir sur d’autres considérations, mais il reconnaît qu’il attendra de voir comment les discussions vont se dérouler.

"Je pense avant toute chose que tout ce qui peut être fait pour la sécurité des pilotes doit être mis en œuvre", a-t-il souligné. "Et même si ça semble repoussant - je ne crois pas que ça ressemble à la F1, je ne crois pas que ça rende la discipline, les voitures et les pilotes spectaculaires - tout ça ne compte pas car la sécurité prime."

"Nous aurons une discussion à propos de tous les aspects sécuritaires du Halo. Est-ce le système de sécurité dont nous avons besoin pour protéger davantage les pilotes ?"

"Mon opinion est que nous devons regarder toutes les études qui ont été faites et ensuite en discuter avec des points de vue variés, puis prendre une décision entre le fait que ce soit une bonne chose, ou que ce ne soit pas encore ce qu’il faudrait que ce soit, ou que nous ne l’aimons pas pour des raisons de sécurité. Je ne me suis pas forgé d’avis, car je veux aussi entendre les opinions des autres."

Revenant sur les arguments apportés par la FIA, il a ajouté : "C’est une présentation convaincante, mais je n’ai pas vu de voiture en feu et à l’envers dans cette présentation."

De manière générale, maintenant que cette technologie existe et a été éprouvée, si elle est rejetée ou reportée, cela pourrait avoir des répercussions légales si un accident grave venait à se produire en 2017.

Le cas de Jules Bianchi a démontré qu’une telle menace était réelle, et la FIA se trouverait alors dans une position difficile, tout comme ceux qui auraient voté contre.

partages
commentaires
McLaren - Notre châssis est désormais au niveau de Ferrari
Article précédent

McLaren - Notre châssis est désormais au niveau de Ferrari

Article suivant

Red Bull a dit à Gasly que sa carrière se jouait maintenant

Red Bull a dit à Gasly que sa carrière se jouait maintenant
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021