Formule 1 GP du Japon

Grue sur la piste à Suzuka : la FIA ouvre une enquête

La FIA a annoncé l'ouverture d'une enquête après l'incident qui a provoqué la colère des pilotes au début du Grand Prix du Japon, où une grue a été envoyée en piste malgré la présence des monoplaces.

La monoplace de Carlos Sainz, Ferrari F1-75, sur une dépanneuse

À l'issue d'un Grand Prix du Japon qui a sacré Max Verstappen mais qui a été marqué par un incident survenu dans les premiers tours, la FIA va lancer une enquête approfondie. En cause, la présence sur la piste au troisième tour d'un engin destiné à évacuer la monoplace accidentée de Carlos Sainz, d'abord sous régime de voiture de sécurité, puis sous régime de drapeau rouge mais avec des pilotes qui n'avaient pas encore regagné la voie des stands. 

Arrivé à vive allure sur le lieu où était cet engin, juste au moment où le passage entre Safety Car et drapeau rouge s'est opéré, Pierre Gasly a manifesté son immense colère très rapidement. Pendant l'interruption de la course, plusieurs acteurs du paddock mais également de nombreux pilotes ont exprimé leur incompréhension et ont utilisé des mots très forts pour dénoncer la présence de ce tracteur-grue sur la piste, qui plus est dans des conditions d'adhérence rendues particulièrement précaires par la pluie.

Dans un second temps, Pierre Gasly a été sanctionné par les commissaires pour avoir roulé trop vite sous drapeau rouge, soit après le passage devant l'engin de levage. Dans leur rapport, ils ont évoqué des circonstances atténuantes et notamment "le choc" du Français devant la présence du tracteur-grue, donnant le sentiment de renvoyer la FIA à ses responsabilités sur le sujet. 

Plusieurs heures après l'arrivée du Grand Prix, l'instance internationale a elle-même annoncé l'ouverture d'une enquête pour répondre aux nombreuses inquiétudes qu'a suscité la dangerosité de cette situation. 

"Bien qu'il soit normal d'évacuer les monoplaces sous régime de voiture de sécurité ou de drapeau rouge, en raison des circonstances particulières et en prenant aussi en compte les commentaires d'un certain nombre de pilotes, la FIA a lancé un examen approfondi des événements impliquant le déploiement de véhicules d'évacuation lors du Grand Prix du Japon", précise un communiqué. "Cela fait partie de la pratique courante de débriefing et d'analyse de tous les incidents de course, afin d'assurer l'amélioration constante des processus et des procédures."

Ne décolérant pas après la course, Pierre Gasly a notamment invoqué la mémoire du regretté Jules Bianchi, décédé des suites d'un accident survenu en 2014 sur ce même circuit de Suzuka, après avoir heurté de plein fouet une grue. "De mon point de vue, je pense que c'est irrespectueux envers Jules, envers toute sa famille, envers tous ceux qui font de la course", a-t-il lancé au micro de Canal+. "Honnêtement, je suis juste heureux d'être en vie et qu'il ne se soit rien passé."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Ferrari s'agace de la pénalité de Leclerc et de son timing
Article suivant Barème de points : FIA et écuries ont "tous négligé cette faille"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France