Guide 2013 - Changements de pilotes et remplaçants

La saison dernière fut marquée par un nombre particulièrement faible de suppléances, les titulaires ayant été fidèles au poste durant l’essentiel de la saison

La saison dernière fut marquée par un nombre particulièrement faible de suppléances, les titulaires ayant été fidèles au poste durant l’essentiel de la saison. En dépit de l’influence des pilotes payants sur la grille, les volants n’ont pas changé de mains en 2012, à l’exception de celui de la E20 de Romain Grosjean, suspendu lors du Grand Prix d’Italie et remplacé par Jérôme d’Ambrosio, alors pilote de réserve Lotus.

Les équipes sont autorisées à aligner jusqu’à quatre pilotes par saison. Tous peuvent voir leurs points inscrits au championnat validés pour eux-mêmes et pour leur équipe. Un changement de pilote durant un weekend de course peut intervenir à tout moment avant le début des qualifications, si tant est qu’il a été notifié auprès des commissaires. Si un pilote qualifié ne se trouve pas en mesure de prendre le départ d’un Grand Prix, il ne peut être remplacé.

Les essais du vendredi laissent de nombreuses options aux teams : des pilotes non-titulaires peuvent prendre part aux deux séances. Les commissaires doivent être avertis le jeudi, avant l’examen des monoplaces. Les équipes préfèrent cependant faire rouler leurs essayeurs ou développeurs lors des EL1 afin de ne pas porter atteinte à la préparation des titulaires en vue des qualifications. L’alignement d’un pilote non-titulaire le vendredi ne dispense pas l’équipe de l’application des règles strictes concernant les allocations pneumatique et moteur. Chaque pilote prenant le volant en weekend de Grand Prix doit être porteur de la Super-Licence.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités