Guide d’un ingénieur sur le Circuit d'Interlagos

Théâtre de la dernière course de la saison, le circuit d'Interlagos fait partie des circuits historiques du Championnat du Monde de Formule 1

Théâtre de la dernière course de la saison, le circuit d'Interlagos fait partie des circuits historiques du Championnat du Monde de Formule 1. Malgré quelques changements au fil des ans, le tracé brésilien a su garder son charme pour être l'un des valeurs sûres du calendrier.

Virage 1 : c’est un virage en descente compliqué à la fin d’une longue ligne droite qui permet aux pilotes de se dépasser au freinage. Une seconde zone de DRS a été ajoutée cette année, sur les 500 mètres de la ligne droite des stands qui précède et elle devrait accroitre les tentatives de dépassement à cet endroit.

Virages 2 – 3 : il est important de bien sortir du virage 1, pour profiter de l’élan dans le 2 et enchainer sur le 3 très rapide qui commande la zone de DRS.

Virages 4 – 7 : située sur la ligne droite opposée, la zone de DRS propose une autre possibilité de dépassement avant le virage 4. Les 4, 5, 6 et 7 sont tous assez rapides avant d’arriver sur le 8 beaucoup plus lent.

Virages 8 – 10 : les vibreurs plats des virages 8 à 10 très lents laissent aux pilotes une certaine liberté pour leurs points de corde.

Virage 12 : il est capital pour réussir un bon tour, sa vitesse de sortie définissant la rapidité pour avaler la montée et filer sur la ligne droite.

Virages 13 – 15 : le secteur au sommet du circuit impose une pleine charge au moteur en raison du manque d’oxygène dû à l’altitude.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités