Gutiérrez plaide l'excès de confiance chez Haas

S'il ne veut pas exprimer de regrets, le Mexicain reconnaît qu'il n'a sans doute pas adopté la bonne attitude au sein de l'écurie américaine en 2016. Il est désormais sans volant en F1.

Comme il y a deux ans, Esteban Gutiérrez se retrouve sans baquet en Formule 1 pour la saison à venir. Après avoir patienté en 2015 en occupant le poste de réserviste chez Ferrari, le Mexicain était parvenu à revenir sur la grille avec la nouvelle écurie Haas. La saison difficile qu'il a vécue, sans inscrire le moindre point, n'a pas convaincu, conduisant à son remplacement par Kevin Magnussen. Tandis qu'il fera cette année ses débuts en Formule E, Gutiérrez est condamné à chercher une solution de repli, qui pourrait à nouveau passer par un rôle de troisième homme dans une équipe de pointe.

Aujourd'hui encore, le natif de Monterrey n'a pas toutes les réponses pour expliquer la manière dont il a raté le coche l'an passé. Néanmoins, il comprend davantage ce qui a pu le conduire à se retrouver dans l'impasse, et admet s'être vraisemblablement trompé dans sa manière de gérer la situation au sein d'une équipe qui débarquait en F1 et qui faisait énormément confiance à son expérimenté coéquipier, Romain Grosjean.

"De manière générale, le timing n'a pas été excellent pour moi en F1, ce qui, ajouté au fait que j'étais trop confiant, a créé une situation difficile pour moi", résume Gutiérrez dans les colonnes d'Autosport.

"Il y a eu beaucoup d'énergie déployée par beaucoup de gens pour construire l'équipe. C'était compliqué d'avoir un package complet pour deux voitures. Au début de la saison, les choses ont débuté très lentement sur ma voiture, il y avait beaucoup d'incohérences. Ça a commencé à engendrer une mauvaise communication dans l'équipe par rapport à ce qu'était la situation et pourquoi certaines choses se produisaient. À mon avis, certaines choses n'ont pas été complètement comprises."

"L'erreur que j'ai faite a été d'être trop confiant quant au fait que ces choses-là soient prises en charge. J'étais trop concentré sur les gens qui étaient spécifiquement autour de moi à ce stade. Non pas qu'ils aient fait du mauvais travail, mais il y avait un peu de confusion et je me concentrais beaucoup trop sur les résultats. C'est pour cela que ça a pris beaucoup de temps, et quand j'ai décidé de m'occuper de ce qui se passait dans l'équipe, c'était trop tard."

Travailler pour l'avenir

À 25 ans, Gutiérrez est à nouveau en quête de rebond pour sa jeune carrière. Mais il veut utiliser son passage manqué chez Haas comme une force et comme un catalyseur d'expérience, sans ruminer des regrets.

"Je suis toujours très reconnaissant envers eux", assure-t-il. "La façon dont les choses se sont passées dans l'année manque encore un peu de clarté, mais c'est le passé et je ne m'en préoccupe plus. Je ne regrette pas comment ça s'est passé pour moi, mais je sais comment j'aurais pu faire mieux. Je prends cette expérience et je travaille pour l'avenir."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Esteban Gutiérrez
Équipes Haas F1 Team
Type d'article Actualités
Tags déclarations