Gutiérrez regrette la chicane de Singapour

Le weekend prochain aura lieu le Grand Prix de Singapour, une épreuve très éprouvante pour les pilotes en raison de la chaleur et de l'humidité

Le weekend prochain aura lieu le Grand Prix de Singapour, une épreuve très éprouvante pour les pilotes en raison de la chaleur et de l'humidité.

Et si Esteban Gutiérrez estime être en mesure de faire face au premier paramètre sans souci, son Mexique natal étant une contrée torride, il admet que l'humidité sera un problème pour lui, comme pour les autres pilotes.

Singapour est un circuit difficile, vu la façon dont il affecte les pilotes physiquement”, commente le pilote Sauber. “Le taux d'humidité est très élevé, donc il y a moins d'oxygène dans l'air, et ça représente un défi. Cependant, j'ai l'habitude de courir dans des conditions chaudes : au début de ma carrière, je courais à Mexico sous 45 degrés, mais la différence à Singapour, c'est l'humidité”.

Elle a un impact sur la concentration, ce qui signifie que la préparation est très importante. On ne peut rien faire pour s'y préparer, il n'y a pas d'entraînement qui le permette, mais je souhaite arriver en avance pour m'habituer aux conditions”, souligne-t-il.

Gutiérrez avait découvert Singapour, l'an dernier, lorsque le championnat GP2 s'y était clôturé, et y était monté sur la deuxième marche du podium. Il regrette toutefois la disparition de la chicane, unique en son genre, qui offrait de belles figures et mettait les pilotes à la merci du mur.

J'aime le circuit, il y a beaucoup de virages et c'est assez long, donc on s'y amuse bien. Mon virage favori était le Singapore Sling, un enchaînement gauche-droite-gauche, mais il a été modifié en un long virage à vitesse moyenne pour cette année”, regrette le Mexicain.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Esteban Gutiérrez
Équipes Sauber
Type d'article Actualités