Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
14 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
21 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
35 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
70 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
83 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
105 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
119 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
126 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
140 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
154 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
182 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
189 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
203 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
210 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
224 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
238 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
245 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
259 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
273 jours

Haas énerve ses rivaux en ne se laissant pas faire

partages
commentaires
Haas énerve ses rivaux en ne se laissant pas faire
Par :
Co-auteur: Scott Mitchell
7 févr. 2019 à 08:02

Günther Steiner pense que l'équipe Haas est encore en train de conquérir le respect de ses rivales et a mis le feu aux poudres uniquement parce qu'elle a refusé de se laisser faire.

Haas a rejoint la grille de Formule 1 en 2016 et après avoir marqué des points lors de ses débuts, l'équipe a terminé huitième au Championnat des constructeurs durant ses deux premières saisons. Elle a grimpé jusqu'à la cinquième l'année dernière, lorsque sa grande forme et ses liens avec Ferrari ont amené leur lot de critiques de la part des équipes rivales, et que Haas s'est retrouvée impliquée dans des luttes juridiques avec Renault et Force India.

Motorsport.com a demandé au directeur de l'équipe, Günther Steiner, s'il était encore en train de jauger son comportement face à la concurrence : "Je pense, oui, car en arrivant dans ce sport, vous ne pouvez pas simplement demander le respect. Vous devez gagner ce respect. Nous faisons le spectacle et nous faisons toujours ce que nous disons."

"On est compétitifs en piste et nous nous comportons bien pour notre sport, et nous sommes un atout important pour le sport. On est davantage reconnus, mais le chemin est encore long, car ce sont ceux qui gagnent qui finissent toujours par avoir la voix la plus importante, et nous avons encore un long chemin avant d'y parvenir."

Lire aussi :

La fin de saison 2018 fut frustrante et amère pour Haas après avoir perdu en appel au sujet de la disqualification de Romain Grosjean lors du Grand Prix d'Italie et ensuite protesté contre l'éligibilité de Racing Point Force India d'inscrire des points avant la dernière manche de la saison.

Steiner assure n'avoir aucun scrupule à ennuyer les autres équipes, mais précise : "Cela fait partie de ce qu'on fait. On ne fait pas d'omelettes sans casser des œufs. On ne peut pas, sans en passer par là. Mais je ne le fais pas de manière intentionnelle, je ne me lève pas le matin [pour faire ça], mais il faut le faire."

"Cela fait partie du processus pour progresser. C'est comme obtenir le respect, ne pas se laisser faire et faire ce dont on a besoin. Ça fait également partie de l'apprentissage. Vous franchissez toutes les étapes, vous obtenez de l'expérience, et la deuxième fois, vous êtes meilleur. Il faut débuter quelque part, et qui que ce soit qui se trouve à côté de vous, il faut se lancer face à eux !"

Article suivant
La Williams championne du monde de Mansell aux enchères

Article précédent

La Williams championne du monde de Mansell aux enchères

Article suivant

C'était un 7 février : Ferrari dévoile l'arme du titre de Schumacher

C'était un 7 février : Ferrari dévoile l'arme du titre de Schumacher
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Haas F1 Team
Auteur Jonathan Noble