Haas s'attend au "pire" des scénarios à Mexico

La saison dernière, le Grand Prix du Mexique avait été le pire de la saison pour l'écurie néophyte Haas F1 Team. Cette dernière craint bien que ce scénario se répète en 2017.

Haas s'attend au "pire" des scénarios à Mexico
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Günther Steiner, Team Principal Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Günther Steiner, Team Principal, Haas F1 Team, lors de la conférence de presse
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17

L'édition 2016 du Grand Prix du Mexique n'avait pas souri à Haas, c'est le moins que l'on puisse dire. L'Autódromo Hermanos Rodríguez ne convenait manifestement pas aux caractéristiques de la VF-16, si bien qu'Esteban Gutiérrez et Romain Grosjean s'étaient qualifiés 17e et 21e, concluant la course aux 19e et 20e rangs, bien loin des points.

L'altitude de Mexico rend difficile le refroidissement des voitures, un domaine dans lequel Haas rencontre fréquemment des difficultés, tandis que l'air moins dense prive les voitures d'un appui aérodynamique crucial, et donc d'une certaine adhérence malgré une configuration à fort appui. Aussi le directeur technique Günther Steiner s'attend-il à un week-end très difficile, après un Grand Prix des États-Unis où les Haas ont peiné à s'extirper de la Q1.

"Austin, ce n'était pas que l'appui, il y avait quelques autres facteurs résultant en notre manque de performance", analyse Steiner. "Ici, on a besoin de tout ce qu'on a, et je ne pense pas que nous en ayons suffisamment. C'est une course dure, parce qu'avec l'altitude élevée, le refroidissement est difficile, l'appui n'est pas là. Pour notre voiture, il est clair que c'est l'un des pires scénarios, si ce n'est le pire."

"Nous nous attendons à rencontrer des difficultés, mais même si nous savons que nous aurons des difficultés, nous devons quand même travailler dur, car d'autres seront également à la peine. Nous devons juste en tirer le meilleur."

Test comparatif en EL1

Or, Haas avait apporté ses dernières évolutions de l'année sur le Circuit des Amériques, avec des déflecteurs et un fond plat améliorés. Un test comparatif sera donc mené lors des Essais Libres 1 à Mexico, pour vérifier que ces nouvelles pièces fonctionnent comme prévu.

"Elles ont apporté quelque chose, mais avec tous les problèmes que nous avons eus, nous devons les évaluer un petit peu plus ici, évaluer ce qu'elles font vraiment. Nous essaierons de faire quelque chose en EL1 pour comparer les données : Antonio [Giovinazzi] aura l'ancienne, Kevin [Magnussen] aura la nouvelle", conclut Steiner.

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Ricciardo "renforcé" par le nouveau contrat de Verstappen

Article précédent

Ricciardo "renforcé" par le nouveau contrat de Verstappen

Article suivant

EL1 - Bottas prend les devants, Celis le mur

EL1 - Bottas prend les devants, Celis le mur
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021