Haas : un départ de la F1 en cas de mauvais début de saison 2020 ?

Gene Haas avertit que le début de la nouvelle saison de son équipe influencera fortement sa décision concernant son engagement éventuel en Formule 1 au-delà de 2020…

Haas : un départ de la F1 en cas de mauvais début de saison 2020 ?

Ceux qui ont suivi l'actualité F1 l'an dernier ou, plus récemment, la saison 2 de Drive to survive, sur Netflix, n'en seront guère surpris. L'investisseur américain et propriétaire de Haas a clairement indiqué depuis un certain temps qu'il ne souhaite continuer à investir dans la F1 que si son équipe peut être compétitive et s'inquiète des coûts énormes imposés aux petites structures par les nouvelles règles 2021.

La F1 entre dans une nouvelle ère et Haas sait que s'il continue au-delà de cette saison, il lui faudra s'engager pour une période de cinq ans, comme toutes les autres équipes. Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com lors de la course NASCAR de dimanche à Fontana, Haas a déclaré qu'il tentait de trouver un équilibre entre l'investissement nécessaire pour rester en F1 et sa propre fortune.

"J'attends juste de voir comment cette saison va débuter", a-t-il déclaré lorsque Motorsport.com lui a demandé comment il se projetait dans l'avenir proche. "Si nous connaissons une autre mauvaise année, alors ce ne sera pas très favorable [au fait de rester]. Nous avons fait cinq ans. C'était vraiment le test : il était question de le faire pendant cinq ans et de voir comment ça se passait, puis de l'évaluer et de nous décider : devons-nous continuer ou non ?"

Précautionneux sur le choix de ses mots, Haas ne dit pas non plus directement que son équipe est potentiellement à vendre, comme l'avait récemment suggéré son ancien sponsor Rich Energy. "Je ne dis pas que nous ne reviendrons pas [en 2021]. Il faut l'évaluer. Mais le faire pendant cinq ans encore serait un grand engagement."

Lire aussi :

L'engagement en F1 a été bénéfique, mais…

Un engagement dont on sent que Haas est encore loin d'être convaincu. L'Américain affirme que le passage de son équipe en F1, initié en 2015, a été bon pour son entreprise au sens large − mais qu'il est préoccupé par l'impact de la révision du règlement 2021.

"Cela a beaucoup aidé", dit-il à propos de l'effet ressenti sur les affaires. "Cela nous a permis d'obtenir une grande reconnaissance sur le marché européen et aussi sur de nombreux marchés asiatiques. Nous avons amené beaucoup de clients sur les courses et tout s'est bien passé. Mais avec les nouvelles réglementations qui arriveront en 2021, la grande question est de savoir combien cela va coûter. Il y a tellement de changements en cours en Formule 1 qu'il vous faut vous demander si cela vaut vraiment la peine d'essayer de mettre en œuvre tous ces changements. Je sais que tout le monde pense que les changements sont bons, mais − bon sang − ils coûtent cher !"

"C'est similaire à ce qui se passe ici [en NASCAR, ndlr]", dresse-t-il en comparaison. "La Gen 7 est un véritable changement par rapport à ce que la NASCAR a fait dans le passé. C'est comme tout le reste, ils ont changé tellement d'aspects de la voiture que vous savez juste qu'il va y avoir beaucoup de travail pour la faire fonctionner correctement. C'est difficile pour les équipes. Ces changements sont, je pense, mis en œuvre avec les meilleures intentions, mais quand vous êtes de l'autre côté de l'équation et que vous essayez de les matérialiser, c'est extrêmement difficile sur le plan économique."

Propos recueillis par Jim Utter

partages
commentaires
Coronavirus : la F1 doit se montrer "incroyablement responsable"

Article précédent

Coronavirus : la F1 doit se montrer "incroyablement responsable"

Article suivant

Coronavirus : Ferrari et Pirelli reportent un test en Italie

Coronavirus : Ferrari et Pirelli reportent un test en Italie
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021