Haas : la fiabilité du moteur Ferrari est "incroyable"

Lors de cette première semaine d'essais hivernaux à Barcelone, les écuries motorisées par Ferrari se sont distinguées par la fiabilité de leur package.

B.V., Barcelone - En effet, parmi les quatre voitures qui ont parcouru le plus de kilomètres cette semaine à Montmeló, on retrouve les trois monoplaces dotées d'une unité de puissance Ferrari : la Scuderia et la Haas, avec le moteur 2017, mais aussi la Sauber, avec l'unité 2016.

Parcourant 1597 kilomètres avec cette unité de puissance flambant neuve (rappelons que le système de jetons limitant les développements n'est plus en vigueur), Haas se félicite d'une fiabilité étonnante pour ce moteur qui ne semble pas connaître de problèmes de jeunesse.

"Nous avons connu des essais parfaits avec le moteur et la boîte de vitesses, nous n'avons pas changé de moteur", se délecte Günther Steiner, directeur d'équipe. "Nous avons eu deux problèmes d'électronique, mais c'étaient des problèmes logiciels, pas de gros problème mécanique. Je trouve qu'ils ont fait du travail fantastique."

"Venir là avec un moteur complètement nouveau et être aussi fiable, c'est incroyable. Les autres, qui ne sont pas des manches, ont eu quelques problèmes. Ferrari a fait un grand pas en avant par rapport à l'an dernier, et c'est très bien."

Incertitude dans la hiérarchie

L'unité de puissance Ferrari 2017 est d'autant plus source de satisfaction que la performance semble être au rendez-vous. Tandis que la Ferrari SF70H semble avoir le potentiel pour jouer la victoire, la Haas VF-17 paraît, elle, solidement installée en milieu de tableau.

"Je pense que nous avons fait un pas en avant, mais à quel point, c'est difficile à dire pour l'instant", commente Günther Steiner. "Nous sommes très satisfaits. Il reste du travail à faire pour en tirer profit. Nous avons fait un bon pas en avant, mais les autres ont-ils progressé encore davantage ? Nous ne le savons pas encore."

"Les chronos sont source de confusion ici. Avec les pneus, c'est très facile de voir ce qu'ils font, mais les charges en carburant sont difficiles à deviner, il est difficile d'être certain de ce qui se passe."

"Globalement, nous sommes confiants quant à notre présence dans le milieu de tableau. Mais sommes-nous à l'avant ou à l'arrière de ce milieu de tableau ? Je ne sais pas. J'espère simplement que nous serons plus proches du milieu que l'an dernier."

Plus de développements

L'an passé, Haas avait quelque peu perdu du terrain au fil de la saison, marquant 28 points durant sa première partie, mais une seule unité par la suite. Cependant, le programme de développement de la VF-16 était minimaliste, et celui de la monoplace actuel sera beaucoup plus conséquent.

"Nous ne pouvons peut-être pas égaler les grandes équipes, soyons réalistes, mais nous avons un bon plan sur ce qu'il faut faire ou non. L'an dernier, nous avions clairement dit que nous n'aurions pas beaucoup d'évolutions, et c'était le cas. Nous en avons eu deux. Une grosse, et une petite."

"Cette année, nous en aurons beaucoup plus, et ce seront plutôt des petites évolutions tout le temps, parce qu'au début, le développement est effréné et on gagne beaucoup avec de petits changements de pièces. Ce ne sera pas au niveau de Mercedes, Ferrari ou Red Bull, mais je pense que nous pouvons être au niveau des autres équipes de milieu de tableau", conclut Günther Steiner.

 

Polo Haas F1 Team 2016
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement Essais de Barcelone I
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Équipes Haas F1 Team , Ferrari
Type d'article Actualités
Tags steiner