Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
22 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
29 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
43 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
78 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
91 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
106 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
114 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
127 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
134 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
148 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
162 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
190 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
197 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
211 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
218 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
232 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
247 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
254 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
268 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
281 jours

Haas s’interroge sur l’efficacité de ses nouveautés

partages
commentaires
Haas s’interroge sur l’efficacité de ses nouveautés
Par :
30 août 2018 à 08:45

L’écurie Haas n’est pas totalement convaincue que le nouveau fond plat de la VF-18, utilisé en Belgique, représente un véritable pas en avant.

Même si les deux voitures ont marqué des points sur le circuit de Spa-Francorchamps, les ingénieurs ne sont pas encore certains que le nouveau fond plat procure des gains de performance.

Et comme l'équipe est engagée dans une lutte intense avec Renault pour la quatrième place au championnat constructeurs, toute amélioration est bonne à prendre.

Lire aussi :

Après une difficile séance d'essais libres vendredi en Belgique, Romain Grosjean est revenu à l'ancien fond plat pour les qualifications et la course, tandis que son coéquipier, Kevin Magnussen, a roulé avec les nouvelles pièces.

Bien que Grosjean se soit qualifié devant Magnussen et ait terminé devant lui en course, le patron de l'équipe, Günther Steiner, a déclaré qu'il restait difficile de déterminer quelle version était la meilleure.

À la question de savoir si le rythme de la course avait fourni une réponse à cette interrogation, Steiner a répondu : "Non. Nous devons examiner les données. Je pense qu'aucun des deux n’est mauvais. Nous devons voir lequel nous donne les meilleurs résultats, mais nous ne l'avons pas encore fait."

Haas aura de bonnes chances de faire mieux que Renault sur le tracé hyper rapide de Monza ce week-end, car on sait que le moteur français accuse un déficit de puissance tandis que le moteur Ferrari est actuellement la référence en F1.

Les modifications sont scrutées par nos experts, Matt Somerfield et Giorgio Piola

Plancher de la Haas F1 Team VF-18

Plancher de la Haas F1 Team VF-18

Photo de: Giorgio Piola

Les améliorations apportées à la Haas concernent essentiellement un nouveau fond plat, dont plusieurs pièces ont été modifiées afin que l’ensemble fonctionne plus efficacement.

Tout commence à l’avant de la monoplace avec un rebord inférieur des dérives latérales dont les fentes ont été réorientées de façon différente (flèche blanche).

Juste derrière, l’extension du splitter, située sous le châssis, est désormais dotée de deux orifices enfermés et légèrement en angle (flèche rouge).

Plancher de la Haas F1 Team VF-18

Plancher de la Haas F1 Team VF-18

Photo de: Giorgio Piola

Les ingénieurs de l’écurie Haas ont suivi la mode actuelle et ont doté le rebord du fond plat de deux longues fentes qui sont destinées à créer une sorte de jupe aérodynamique (flèches blanches).

La Haas a aussi été dotée d’autres améliorations un peu plus caractéristiques des circuits rapides de Spa et de Monza.

Aileron arrière de la Haas VF-18, GP de Belgique

Aileron arrière de la Haas VF-18, GP de Belgique

Photo de: Giorgio Piola

Le tracé belge est composé de deux secteurs complètement différents. Le secteur 1 exige une vitesse maximale élevée, donc peu de traînée, tandis que les secteurs 2 et 3 demandent un peu plus d’appui pour négocier efficacement les virages rapides. Des compromis sont donc nécessaires, incluant des ailerons capables d’être efficaces dans les trois secteurs.

L’aileron arrière de la Haas à Spa possédait une forme de nœud papillon avec une section centrale étroite (pour générer de l’appui tout en réduisant la traînée) et des sections externes plus larges (pour créer un peu plus d’appui et un meilleur équilibre aérodynamique).

Ceci contraste avec ce que les autres écuries ont choisi de faire à Spa, équipant leurs voitures d’un aileron arrière en forme de cuillère. Cette décision des ingénieurs de l’écurie américaine suggère qu’atteindre l’équilibre général de la voiture était plus important que de profiter d’une vitesse maximale élevée.

 
Article suivant
Vettel : petit accident en démonstration à Milan avec la Ferrari

Article précédent

Vettel : petit accident en démonstration à Milan avec la Ferrari

Article suivant

Mercedes évalue les bénéfices d'un rapprochement avec Force India

Mercedes évalue les bénéfices d'un rapprochement avec Force India
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Haas F1 Team
Auteur Jonathan Noble