Gene Haas : "On joue avec un thermomètre, pas avec des voitures"

Gene Haas estime que l'exploitation des pneus prend une importance démesurée dans la quête de performance en 2019, alors que son écurie fait partie de celles qui ont le plus de difficultés dans ce domaine.

Gene Haas : "On joue avec un thermomètre, pas avec des voitures"

Présent à Barcelone le week-end dernier, Gene Haas a pu assister au joli rebond de son écurie. Absente des points lors des trois Grands Prix précédents, l'équipe Haas a placé ses deux VF-19 dans le top 10, avec la septième place de Kevin Magnussen et la dixième de Romain Grosjean. Néanmoins, le patron américain n'a pas apprécié tout ce qu'il a vu… Il déplore essentiellement que l'enjeu pour réussir en 2019 tourne autour d'une exploitation particulièrement complexe des pneumatiques.

Lire aussi :

L'écurie Haas n'est pas à la seule à être confrontée à une tendance qui touche le plateau : celle d'une fenêtre de performance pneumatique réduite et devenue difficile à atteindre. Mais sa monoplace est peut-être celle qui en a le plus souffert jusqu'à présent, avec des écarts de performance importants entre le rythme de qualifications et celui de course. En Espagne, la nature du tracé et des conditions plus chaudes ont facilité la tâche des ingénieurs, mais rien n'est acquis pour les prochains rendez-vous.

"Nous avons connu un triste début de saison", estime Gene Haas auprès de Motorsport.com. "Nous étions vraiment bien en qualifications, donc ça veut dire que nous pouvons faire un ou deux tours rapides. Mais ensuite nous perdons la température des pneus, et quand c'est le cas, parfois on perd la voiture."

Gene Haas, propriétaire et fondateur de Haas F1

"Il faisait plus chaud [dimanche], et nous n'avons pas connu ce problème, mais même avec Grosjean au restart, ses pneus étaient un peu plus froids et quelques tours plus tard il a retrouvé de la vitesse. C'est très important de garder le contrôle des pneus. On dirait que c'est un coup de chance si l'on a les pneus dans la bonne zone de température. Ce serait bien si Pirelli pouvait faire en sorte que ça ne soit pas aussi sensible à ça. On joue avec un thermomètre, pas avec des voitures de course."

"Ce milieu de grille est très serré", conclut Gene Haas. "Nous étions évidemment plus lents que beaucoup d'autres concurrents dans les lignes droites, mais nous avons pu les maintenir derrière nous dans les courbes. Nous avons de la traînée à haute vitesse, mais l'appui aéro nous rend meilleurs dans les virages."

En souffrance à Monaco et au Canada ?

Les sept points inscrits à Barcelone ont fait beaucoup de bien à Haas, replaçant l'écurie au sixième rang du championnat constructeurs. Toutefois, les deux prochaines échéances ne rassurent pas dans les rangs américains. Le tracé catalan était clairement favorable à la VF-19, et ce devrait être une toute autre histoire dans les rues de Monaco puis sur le Circuit Gilles Villeneuve.

"En venant ici, nous savions grâce aux essais hivernaux que nous pouvions faire fonctionner les pneus", souligne Günther Steiner, directeur de l'écurie. "C'est évidemment le signe d'un progrès depuis Bakou, où c'était ennuyeux pour nous, car avant ça nous avions toujours les voitures dans le top 10 en qualifications. Nous connaissons la vitesse de la voiture, mais sur certains circuits nous ne pouvons tout simplement pas faire fonctionner les pneus. Ici [à Barcelone] ça marche, nous sommes à la limite. Mais nous devons trouver un moyen de les faire fonctionner partout, car il est clair que cette voiture est bonne. Il n'y a aucun doute là-dessus."

Propos recueillis par Adam Cooper  

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19

partages
commentaires
Les meilleurs emplacements pour assister au GP de France

Article précédent

Les meilleurs emplacements pour assister au GP de France

Article suivant

Magnussen devant, Mazepin finit la matinée dans les graviers

Magnussen devant, Mazepin finit la matinée dans les graviers
Charger les commentaires
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021