Haas : Monaco, une preuve de "maturité"

Pour la première fois de sa courte histoire en Formule 1, Haas a placé ses deux voitures dans les points lors du Grand Prix de Monaco. De la chance ? Pour Günther Steiner, c'est avant tout une preuve de maturité.

Même si le week-end a débuté timidement pour Haas F1, le résultat final est plus que positif. À la huitième place solidement décrochée par Romain Grosjean s'est ajoutée la dixième position de Kevin Magnussen. Pour l'écurie américaine, voir ses deux monoplaces couper la ligne d'arrivée dans le top 10 était une grande première. Et si la remontée de Magnussen a pu se faire notamment grâce à l'accrochage entre Pérez et Kvyat, encore fallait-il être au rendez-vous.

Pour Haas, la dynamique est enclenchée : l'équipe a marqué des points lors de quatre des six premiers Grands Prix de la saison et a rejoint Renault à la septième place du championnat constructeurs. La preuve, selon son directeur Günther Steiner, que les objectifs peuvent être rehaussés pour la suite de la saison. "C'est de la maturité", assure-t-il. "Il faut devenir meilleur, et avec le temps, beaucoup de choses deviennent meilleures. Rome ne s'est pas faite en un jour. C'était un jour historique, mais on veut toujours faire mieux. C'est la vie."

Ambitions mais réalisme

Steiner ne s'attend pas pour autant à voir les deux VF-17 terminer ensemble dans les points lors de chaque Grand Prix, et sait que des moments difficiles seront inévitables, mais il voit dans la performance de Monaco des fondations solides pour continuer la progression de l'écurie de Kannapolis.

"Nous chuterons à nouveau, mais nous avons beaucoup muri au cours de la dernière année et demie", souligne-t-il. "C'est de la maturité, des choses que l'on apprend avec le temps, ça ne s'achète pas. Il faut faire des erreurs, apprendre et réagir. Mais je crois que ce week-end, c'était vraiment impressionnant de la part de l'équipe. Nous sommes sortis des EL1, EL2, EL3 et des qualifications en exécutant toujours très bien les choses. Il n'y a jamais eu de gros problème, notamment en course. Monaco est toujours un peu mouvementé sur le muret des stands, mais même avec les deux voitures à la lutte pour les points, c'était un environnement très contrôlé. Je pense que nous prendrons encore des coups, mais je suis certain que ce sera de mieux en mieux."

Tandis que la quatrième place de Force India au championnat constructeurs paraît déjà solide, la lutte pour la cinquième place est plus serrée que jamais entre Toro Rosso, Williams, Renault et Haas, regroupés en 15 points après six manches. Pour Steiner, le fait de pouvoir nourrir de nouvelles ambitions suite à la performance de Monaco est une chose, mais le réalisme est aussi au rendez-vous. Terminer au sixième rang le contenterait ainsi largement.

"On n'abandonne jamais, mais il semble que Force India était au bon endroit au bon moment cette année, et toujours avec deux voitures", note Steiner. "Ça pourrait changer, et ici [à Monaco] ça a changé pour eux, ils n'ont pas marqué de points, et avec quelques épisodes comme ça, ça peut vite tourner. Mais ils ont une bonne marge. Si je dis que nous visons la cinquième place, ce sera un peu cupide. Si on peut être sixième, nous serons heureux."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Sous-évènement Course
Circuit Monte Carlo
Pilotes Romain Grosjean , Kevin Magnussen
Équipes Haas F1 Team
Type d'article Actualités
Tags gunther steiner, performance, points