Haas opte pour son nouveau fond plat à Monza

Les deux pilotes Haas utiliseront ce week-end le nouveau fond plat sur leur monoplace, à l'occasion du Grand Prix d'Italie.

Haas opte pour son nouveau fond plat à Monza
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team, parcourt la piste à pied
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 sur la grille
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 et Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, aux stands
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Kevin Magnussen, Haas F1 Team, sur la grille

Ce nouveau fond plat a été introduit sur la Haas VF-18 la semaine dernière à Spa-Francorchamps, mais n'a pas donné entière satisfaction à l'écurie américaine. Après l'avoir testé le vendredi en essais libres, Romain Grosjean avait opté pour un retour à la version précédente, avec laquelle il a pris la septième place devant son coéquipier Kevin Magnussen.

Après avoir analysé les nombreuses données, et écumé plusieurs doutes, l'écurie américaine a finalement décidé de passer définitivement à la version évoluée, qui sera installée sur les deux monoplaces dès vendredi à Monza.

"La semaine dernière, nous avions tous les deux l'évolution sur la voiture", explique Romain Grosjean. "Nous n'étions pas très compétitifs le vendredi, donc nous avons décidé de ramener une voiture à l'ancienne spécification, juste pour voir la différence et essayer de comprendre, de récolter des données, ce que nous avons fait."

Lire aussi :

"Les gars sont rentrés à l'usine et ont discuté avec le département aéro, et il était clair que le nouveau package marquait un pas dans la bonne direction, et que nous devrions l'utiliser. Il requiert un peu d'ajustement au niveau des réglages, ce que Kevin a fait le week-end dernier, et que nous connaissons désormais. Nous utiliserons désormais le nouveau package, qui devrait être plus compétitif."

Directeur de Haas F1, Günther Steiner a confirmé ce choix fait par l'écurie après des analyses concluantes ces derniers jours. "Nous sommes confiants désormais et c'est pour cela que nous le faisons", assure-t-il à la veille des premiers essais libres en Italie. "Mais je ne pourrais pas expliquer les détails car je n'ai pas vu le rapport ni approfondi la discussion avec les ingénieurs."

L'équipe américaine est lancée dans lutte avec Renault pour la quatrième place du championnat constructeurs, toujours occupée par le Losange mais avec seulement six points d'avance avant le rendez-vous du week-end à Monza.

partages
commentaires
Norris ne veut pas se laisser distraire par la F1

Article précédent

Norris ne veut pas se laisser distraire par la F1

Article suivant

Toro Rosso : et si c'était (encore) Kvyat ?

Toro Rosso : et si c'était (encore) Kvyat ?
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021