Les pilotes Haas sont prudemment optimistes pour la saison 2020

Après une saison 2019 très difficile, Haas a travaillé à la résolution de ses problèmes en conditions de course, et ses pilotes se veulent optimistes après les tests hivernaux.

Les pilotes Haas sont prudemment optimistes pour la saison 2020

Malgré une voiture intrinsèquement rapide en 2019, comme en témoignait notamment une belle qualification en Austalie, Haas a vécu une saison difficile à cause d'une monoplace ne parvenant pas à se placer dans la bonne fenêtre d'utilisation des gommes. Romain Grosjean avait poussé son équipe à revenir à la spécification de Melbourne en cours de saison, mais le retard était trop important et le résultat a été une neuvième place au championnat. C'est pour cela que le team américain a essentiellement travaillé sur les longs relais lors des tests hivernaux, espérant ainsi régler les problèmes de dégradation des pneus, et Grosjean est satisfait de sa monoplace.

"[Elle] constitue clairement une belle progression", assure le Français. "Nous avons eu plusieurs réunions positives avec les ingénieurs après les essais et nous avons parcouru tout ce que nous avions accompli. C'était compilé sur trois documents Excel, il y avait beaucoup de tests, et nous avons coché quasiment toute la liste, avec des résultats très intéressants. Je pense qu'en cela, ça a été très bon et nous sommes mieux préparés que nous l'avons jamais été."

Lire aussi :

Kevin Magnussen approuve le sentiment de son coéquipier, mais reste prudent car il se souvient d'un optimisme similaire l'an dernier : "Nous sommes encore une jeune équipe, et l'expérience est gagnée de manière très rapide. Chaque année, nous arrivons mieux préparés. Cette année, c'est pareil. L'an dernier, nous avons vécu une saison durant laquelle nous avons dû hausser notre niveau, et nous avons passé une bonne partie de la saison à faire des recherches et à se préparer pour cette année, en nous assurant de ne pas suivre le même schéma qu'en 2019."

Leur directeur, Günther Steiner, n'hésitait pas à parler de malédiction à Melbourne, après un double abandon en 2018 à la suite de problèmes dans les stands, puis d'une mésaventure similaire en 2019 qui avait coûté sa course à Grosjean. L'Italien espérait donc que son équipe pouvait enfin se repentir de ses erreurs et vaincre ses difficultés en Australie, mais le week-end a par la suite été annulé à cause du coronavirus.

"Nous sommes toujours arrivés avec une bonne préparation ici, et des erreurs se produisaient", expliquait-il dans la semaine précédant la course. "Il y a deux ans, nous avons raté les deux [arrêts], c'était vraiment de la malchance, et l'an dernier, je pense qu'ils ont été perturbés par la pression. Nous espérons que c'est terminé, car en 2018, après les erreurs ici, nous n'en avons fait aucune et à notre retour en 2019, nous avons recommencé. L'an dernier, [c'était] la même chose, nous n'avons pas eu de problème après. Nous semblons maudits ici, mais nous espérons pouvoir vaincre [la malédiction] cette année."

Avec Luke Smith

partages
commentaires
Les 20 F1 pilotées par Nelson Piquet en Grand Prix

Article précédent

Les 20 F1 pilotées par Nelson Piquet en Grand Prix

Article suivant

L'inactivité des écuries F1 pourrait être prolongée

L'inactivité des écuries F1 pourrait être prolongée
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021