Haas - Être en Q3 est plus significatif qu'un top 10 à Melbourne

partages
Haas - Être en Q3 est plus significatif qu'un top 10 à Melbourne
Par : Basile Davoine
19 oct. 2016 à 10:40

À l’orée des quatre dernières courses de la saison, Haas F1 se félicite d’avoir fait des progrès "significatifs", vus à Suzuka grâce à son nouvel aileron avant.

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16 bloque une roue au freinage
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team revient aux stands en marchant
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team fans
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16, contraint à l'abandon

Lors des Grands Prix précédents, l’écurie américaine a rencontré des difficultés dans la compréhension de ses évolutions. Cependant, la tendance s’est inversée à Suzuka, avec un rythme retrouvé pour Romain Grosjean et Esteban Gutiérrez, tous les deux présents en Q3.

Certes, les deux hommes n’ont pas réussi à concrétiser en course, échouant à la porte des points dans le cas de Grosjean, mais Günther Steiner souligne les améliorations importantes qui proviennent du nouvel aileron avant de la VF-16.

"Je crois que c’était très significatif", assure-t-il. "Le délai pour que ça fonctionne provient du fait que, quand vous êtes sur un Grand Prix et que vous avez des problèmes en EL1 et EL2, on se concentre pour trouver ce que fait le pneu et sur les données basiques. On ne peut pas développer une nouvelle pièce sur la voiture."

"Nous avons eu des problèmes en EL1 et EL2 à Singapour et en Malaisie, donc nous n’avons pas fait du bon travail pour comprendre l’aileron. Mais au Japon, nous avons fait de bonnes séances d’essais libres et, c’est assez certain, l’aileron a commencé à fonctionner au Japon."

Pas de garantie pour Austin

Ce constat positif n’apporte toutefois aucune garantie en vue du week-end prochain, qui verra Haas se rendre à Austin pour son Grand Prix à domicile. Les écarts extrêmement serrés en milieu de grille peuvent faire varier la hiérarchie pour quelques détails.

"Nous continuons à apprendre", prévient Steiner. "Nous avons trouvé un bon équilibre pour la voiture. Avec notre nouvel aileron avant, nous avons trouvé un set-up. J’espère que nous pourrons faire les choses aussi bien à Austin qu’au Japon, mais rien n’est sûr. Vous savez, tout le monde fera du bon travail. Nous verrons comment ça se passe. Nous savons que la voiture est rapide. Nous devons juste en tirer le meilleur."

Toujours est-il que la belle performance réalisée lors des qualifications à Suzuka, en plaçant les deux voitures en Q3, était importante pour démontrer que la monoplace américaine avait de belles capacités.

"En F1, atteindre la Q3 est quelque chose de nécessaire en matière de rapidité", souligne-t-il. "On n’y arrive pas avec de la chance. En course, il y a d’autres circonstances, mais sur un tour rapide, il faut aller vite. Pour moi, cela signifie plus qu’aller prendre des points lors de la première course en Australie."

"Avoir les deux voitures en Q3 est fantastique, et je crois que tout le monde dans l’équipe sera d’accord. Je ne dirais pas que nous étions surpris, car nous avions le sentiment que nous étions très bien. Nous l’avons fait. C’était un moment fantastique."

Polo Haas F1 Team 2016
Polo Haas F1 Team 2016, sur Motorstore.com
Article suivant
McLaren en quête d'un second souffle à Austin

Article précédent

McLaren en quête d'un second souffle à Austin

Article suivant

Pirelli - Austin favorise les différences stratégiques

Pirelli - Austin favorise les différences stratégiques

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean Boutique , Esteban Gutiérrez Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités