Haas respectera le choix de Grosjean pour courir à Sakhir

Günther Steiner se rend ce lundi auprès de Romain Grosjean pour s'enquérir de son état de santé. Les médecins auront leur mot à dire en vue du prochain Grand Prix, mais la volonté du pilote sera également prise en compte et respectée.

Haas respectera le choix de Grosjean pour courir à Sakhir

Günther Steiner a insisté sur le fait qu'il respectera la décision de Romain Grosjean en vue d'une éventuelle participation au Grand Prix de Sakhir le week-end prochain, également soumise à l'état de santé du pilote. Le Français a été victime dimanche d'un terrible accident au départ du Grand Prix de Bahreïn, parvenant à s'extraire de sa monoplace coupée en deux et en proie aux flammes après avoir traversé un rail de sécurité.

Souffrant de brûlures aux mains, Grosjean a passé la nuit dernière à l'hôpital après avoir donné des nouvelles rassurantes. La question de sa présence au volant vendredi va devoir se poser rapidement compte tenu du timing serré, mais Steiner veut d'abord pouvoir discuter avec son pilote, ce qu'il fera ce lundi en lui rendant visite. "J'y vais [lundi] matin et je vais parler avec lui, et voir ce que les médecins ont à dire", a confirmé le directeur de l'écurie Haas. "Nous avons toujours eu un plan [de remplacement] en place, mais pour le moment mon plan est que s'il est OK, il revient courir à Bahreïn le week-end prochain. Mais il faut attendre jusqu'à [lundi]."

Lire aussi :

"Je vais le voir, voir comment il se sent", ajoute Steiner. "C'est sa décision. Je n'interférerai pas. Il a besoin que ça vienne de lui-même. Je suis ses conseils. Je ne sais pas comment il va se sentir, car les bleus vont se faire sentir. Peut-être qu'il va y penser davantage et je ne sais pas, chacun réagit différemment à quelque chose comme ça. C'est pourquoi je ne veux pas commencer à spéculer sur qui le remplacera, s'il faut le remplacer, alors que nous ne savons pas si quelqu'un le remplacera ou non. Je veux lui donner un peu de temps pour y réfléchir, pour nous donner son sentiment, savoir ce qu'il veut faire."

"Je ne pourrai le dire qu'après l'avoir vu dans les yeux. Je l'ai juste eu au téléphone, c'est difficile à juger. Il y a eu beaucoup d'adrénaline sachant ce qui s'est passé. C'est pourquoi je veux aller le voir et savoir comment il se sent, quel est son état d'esprit. Comme je l'ai dit auparavant, je le soutiendrai, quoi qu'il fasse."

Officiellement, Haas dispose de deux réservistes, Pietro Fittipaldi et Louis Delétraz, tous les deux présents à Bahreïn. Le premier n'est toutefois pas éligible à la Super Licence – sauf dérogation – tandis que le second doit courir en F2 le week-end prochain, tout comme Mick Schumacher et Nikita Mazepin, tous les deux pressentis pour devenir titulaires chez Haas en 2021.

Concernant la monoplace, Steiner a fait savoir que l'écurie serait en mesure d'en reconstruire une pour avoir deux pilotes en course en fin de semaine. "Nous avons des pièces de rechange et même malgré notre modeste budget, nous en avons suffisamment", assure-t-il. "Nous pouvons avoir une voiture le week-end prochain, c'est certain. Si quelque chose se produit à nouveau le week-end prochain, nous serons en difficulté, mais ce serait le cas de toute équipe. Nous serons là pour courir le week-end prochain."

partages
commentaires
Crash de Grosjean : Ricciardo critique les images TV, la F1 assume
Article précédent

Crash de Grosjean : Ricciardo critique les images TV, la F1 assume

Article suivant

Pérez relativise son cruel abandon après l'accident de Grosjean

Pérez relativise son cruel abandon après l'accident de Grosjean
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021