Haas ne retravaillera sur sa F1 2021 qu'en cas d'"erreur"

L'écurie Haas F1 concentre désormais ses ressources sur sa monoplace 2022 mais n'exclut pas de revenir sur la voiture 2021 si celle-ci rencontre d'importants problèmes.

Haas ne retravaillera sur sa F1 2021 qu'en cas d'"erreur"
Charger le lecteur audio

Haas a annoncé dès la fin de l'année passée ne pas souhaiter développer sa voiture 2021 une fois prête à rouler. Touchée de plein fouet par la crise liée au COVID-19, l'écurie américaine n'avait déjà pas développé sa VF-20 faute de moyens et préfère donc focaliser son attention sur la réglementation 2022 qui pourrait rebattre les cartes de la hiérarchie.

En attendant cette opportunité, il faut répartir l'ensemble de ses ressources et l'équipe fondée par Gene Haas n'a donc pas caché son choix de tout miser sur 2022, comme l'expliquait Günther Steiner en décembre dernier : "Nous arrêterons le développement de la voiture 2021 en janvier puis nous nous concentrerons à 100% sur la voiture 2022, car si l'on est derrière et qu'on essaie de développer en 2021..."

"Je pense que la plupart des gens l'an prochain feront ça [oublier 2021, ndlr], car le plafond budgétaire arrive aussi. On ne peut donc pas y mettre de l'argent inconsidérément. Ce qu'on fait sur une voiture 2021, on ne le fait pas sur une voiture 2022, et la voiture 2022, c'est l'avenir. Alors pourquoi investir dans quelque chose dont on sait que ce sera mort dans les six mois ?"

Lire aussi :

Janvier étant désormais passé, Haas est donc déjà tourné à fond vers le travail pour l'an prochain, notamment du côté de l'équipe aérodynamique menée par Ben Agathangelou, assurant désormais avec la monoplace 2021 le service minimum de finition des pièces et d'assemblage en vue des essais hivernaux de Sakhir à la mi-mars et du premier Grand Prix à Bahreïn (26-28 mars). Toutefois, la structure n'exclut pas de consacrer à nouveau une partie de ses ressources à sa F1 2021 si jamais cela était nécessaire.

"Il peut arriver que nous devions retravailler la voiture de 2021 si nous découvrons lors des essais que nous avons fait une erreur", a expliqué Steiner à Auto Motor und Sport. "Cependant, il s'agirait du plan B. En fait, nous ne voulons plus utiliser de temps de soufflerie pour la voiture 2021. On espère que le milieu de peloton sera aussi serré qu'en 2020 et que les équipes impliquées vont continuer leur développement, et perdre du temps pour 2022."

Le dirigeant italo-américain a par ailleurs révélé que la VF-21 n'a pas été conçue en utilisant les jetons de développement autorisés par le règlement. Il précise : "Nous aurions pu fabriquer un nouveau nez, mais nous étions trop en retard. Le programme en soufflerie a été mis en pause trop longtemps [au moment du confinement, ndlr] pour que le nez soit prêt pour la date butoir de fin septembre [avant le gel des châssis]."

Cette Formule 1, qui sera pilotée par Mick Schumacher et Nikita Mazepin, sera malgré tout différente de la VF-20 notamment au niveau de la boîte de vitesses et ne serait-ce qu'en raison des modifications réglementaires prévues sur le fond plat. "Des choses comme l'aileron avant, les déflecteurs et les écopes de freins sont nouvelles. Il a fallu les adapter au nouveau fond plat."

partages
commentaires

Voir aussi :

Ces polemen d'un jour qui ont marqué la Formule 1
Article précédent

Ces polemen d'un jour qui ont marqué la Formule 1

Article suivant

Brawn : Ce qu'Hamilton apporte à la F1 est "inestimable"

Brawn : Ce qu'Hamilton apporte à la F1 est "inestimable"
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021