Formule 1 Présentation Haas F1

Ce que la Haas révèle des premières F1 2022

La présentation de la Haas VF-22 nous a donné un premier véritable aperçu des F1 version 2022, même s'il ne s'agit pas d'une monoplace totalement terminée.

Vue détaillée de la Haas VF-22

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Éminent expert technique de Formule 1, Giorgio Piola suit les Grands Prix depuis les années 1960. Sur Motorsport.com, ses analyses et illustrations se penchent sur toutes les nouveautés aperçues en F1 au fil des Grands Prix.

Le directeur de Haas, Günther Steiner, s'est montré clair quant au fait que les premières images de la VF-22 montraient une voiture à un stade assez peu avancé du développement, et qu'il faudrait s'attendre à plus au moment où elle roulera pour la première fois à Barcelone.

Lire aussi :

En dehors de la livrée, qui est une évolution de celle de l'an passé, il y a beaucoup de choses qui diffèrent par rapport aux images 3D et au showcar que la F1 a présenté l'année dernière.

La différence la plus évidente est sans doute l'approche de l'équipe concernant les pontons, avec une entrée très étroite utilisée pour alimenter les radiateurs à l'intérieur. On remarque également une découpe relativement importante sous le ponton, qui s'aligne bien avec les éléments de suspension afin que le flux d'air puisse circuler autour du ponton sans trop gêner l'entrée des tunnels Venturi situés en dessous.

Rendu informatique de la Haas VF-22

Rendu informatique de la Haas VF-22

À l'arrière, la carrosserie du ponton s'évase vers l'extérieur pour respecter les dimensions maximales prescrites. De ce fait, elle se rétrécit très rapidement pour créer un design en rampe comme celui auquel nous sommes habitués depuis quelques années, ce qui suggère que les radiateurs sont également inclinés de la même manière.

Comme on pouvait s'y attendre, Haas a cherché à rendre l'arrière de la voiture aussi étroit que possible, avec une sortie de refroidissement très mince montrée dans le rendu informatique qui devrait probablement faire place à quelque chose de plus large sur les circuits qui exigent plus de refroidissement. Il n'y a pas non plus de signe des ouïes de refroidissement que le règlement autorise, à ce stade.

Haas VF-22 detail
Haas 2022 F1 car

Pour en revenir à l'avant de la voiture, nous pouvons constater que la VF-22 est équipée d'une suspension avant à poussoirs, contrairement à la suspension à tirants que l'on s'attend à voir chez McLaren. Cela laisse également entendre que Ferrari suit une voie similaire.

Le rendu révèle également que Haas a adopté une approche différente pour la conception de la plaque d'extrémité de l'aileron avant par rapport à celle vue sur le showcar de la F1, avec une courbure à mi-hauteur qui incline la surface vers l'extérieur, plutôt que la courbure vers l'intérieur vue sur les exemples de la FOM.

Le bord de fuite de la plaque d'extrémité est également droit, alors que le show car présente une certaine courbure. Cela offrira sans aucun doute des caractéristiques aérodynamiques différentes, surtout si l'on tient compte de la dérive qui est montée dans une position similaire.

L'équipe a également opté pour quatre éléments d'aileron avant, ce qui est le maximum autorisé, avec les parties les plus hautes courbées vers le haut dans la région centrale pour leur permettre de mieux faire leur travail, libérant ainsi l'élément le plus bas et le plan principal pour les alimenter et améliorer le flux vers le soubassement.

Détails du nez de la Haas VF-22

Détails du nez de la Haas VF-22

Les trois éléments supérieurs de l'aileron sont reliés à un nez court qui flotte au-dessus du plan principal. Le bord d'attaque du plan principal est creusé davantage dans la partie centrale et présente deux singularités (flèches rouges) qui suivent la courbure du nez.

Celles-ci peuvent créer de petits tourbillons, semblables à ceux que nous connaissions, bien que probablement moins puissants, avec la génération précédente d'ailerons où la section neutre rencontrait la section des flaps et créait ce que l'on appelait le "vortex Y250".

Ces singularités peuvent également être exacerbées par la géométrie des flaps situés au-dessus, à l'endroit où ils rencontrent le nez (flèches rouges).

Haas VF-22 detail
Haas VF-22 detail

La VF-22 suit les traces de ses prédécesseurs en ce qui concerne le design de l'arceau et de la boîte à air, avec un design triangulaire que Ferrari devrait également reprendre cette année.

Par ailleurs, le petit aileron de requin que l'on voit sur le capot moteur du showcar FOM est reproduit sur la VF-22 (au-dessus du numéro du pilote). Elle dispose d'un double montant d'aileron arrière en forme de "cou de cygne", bien que Haas ait ajusté le design pour l'adapter aux caractéristiques de son aileron.

L'aileron arrière montré par Haas respecte les conditions prescrites mais semble avoir une configuration à fort appui par rapport au showcar, avec un Gurney profond sur le bord de fuite du flap supérieur et un V taillé au centre de la pièce pour réduire une partie de la traînée qu'il génère.

Comme le showcar, le rendu montré par Haas ne dispose pas de l'actionneur ou du pod DRS, mais il sera présent sur la voiture lorsqu'elle sera testée avant le début de la saison.

Haas VF-22
The 2022 Formula 1 car launch event on the Silverstone grid. Rear detail

L'aileron inférieur revient en 2022 après avoir été absent depuis 2014. Et bien qu'il soit possible d'avoir un design en deux parties, il semble, du moins d'après le rendu, que Haas ait décidé d'utiliser une seule pièce qui est montée sur la structure d'impact dans un design en forme de papillon afin de se conformer aux règles concernant sa proximité avec le tuyau d'échappement.

Il est également intéressant de noter que l'équipe a utilisé un design beaucoup plus carré en ce qui concerne la forme du diffuseur, plutôt que la variante stylistique montrée sur la voiture de démonstration. Le diffuseur est encadré par les ailettes des écopes de frein en forme de jupes que nous nous attendions déjà à voir, ainsi qu'une autre paire montée plus haut sur la grille des écopes de frein.

Les différences montrées par rapport au showcar et aux rendus fournis par la FOM, même pour un design plus précoce dans la période de gestation, donnent à penser qu'il y a encore de la place dans le règlement pour que les équipes proposent des interprétations différentes. Espérons que nous aurons droit à quelques-unes de ces interprétations lorsque les autres équipes commenceront à dévoiler leurs voitures la semaine prochaine.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Volant, pédales, extincteur : les seules pièces 2021 dans la Haas 2022
Article suivant Bottas doit finalement renoncer à la Race of Champions

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France