Haas laisse ses rivaux sans voix après les qualifications

partages
commentaires
Haas laisse ses rivaux sans voix après les qualifications
Par : Basile Davoine
1 juil. 2018 à 09:35

Le niveau de performance des Haas lors des qualifications du Grand Prix d'Autriche a laissé sans voix les principaux concurrents de l'écurie américaine en milieu de grille.

Romain Grosjean, Haas F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Pierre Gasly, Toro Rosso
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Esteban Ocon, Force India F1
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18

Ce qu'ont réalisé Romain Grosjean et Kevin Magnussen samedi après-midi à Spielberg n'est pas sans rappeler ce à quoi l'on avait assisté lors de l'ouverture de la saison à Melbourne, mais les revoir à un tel niveau n'était visiblement pas au programme de leurs rivaux !

Ce dimanche, Grosjean s'élancera depuis la cinquième place sur la grille de départ, après avoir devancé Daniel Ricciardo en Q3 puis bénéficié de la pénalité de trois places infligée à Sebastian Vettel. Magnussen partira quant à lui huitième, tandis que seul Renault a dû se contenter de la cinquième ligne pour ses deux R.S.18.

"Je suis stupéfait", n'a pas caché Pierre Gasly dans le clan Toro Rosso après les qualifications. "D'un week-end à l'autre, nous savons qu'ils peuvent être très rapides, mais l'être autant, c'est assez impressionnant." Le Français partira 12e du Grand Prix d'Autriche.

Chez Renault, Carlos Sainz s'attendait à voir les Haas redoutables sur le tracé du Red Bull Ring, mais l'Espagnol n'imaginait pas un tel écart, lui-même affichant un déficit proche de la seconde par rapport à Grosjean.

"Ils sont plus dans le peloton de tête que dans notre groupe", constate-t-il. "Ils étaient quatre dixièmes plus rapides au Paul Ricard en qualifications, je m'attendais à ce que ce soit quatre dixièmes ici. C'est un circuit plus court, et l'écart est de huit dixièmes… C'est un peu trop pour nous et nous ne sommes pas satisfaits."

"Nous devons apporter plus de performance sur cette voiture, sinon, Haas va avoir la mainmise sur le reste de la saison. Ils ont une tendance à être très rapides dans ce genre de virages, avec ces pneus et ce type de tarmac."

Pendant que Haas a fait preuve d'une grande solidité en qualifications, la concurrence directe a péché. Chez Force India, Sergio Pérez a connu une inhabituelle élimination en Q1, tandis qu'Esteban Ocon a limité les dégâts en accrochant la 11e place. Un Français surpris par le niveau des Haas ? "Oui, c'est certain", répond-il. "Grosjean est devant une Red Bull. Ça veut tout dire, non ?"

Grosjean, lui, semble estimer que la VF-18 ne fait qu'évoluer au niveau qui doit être le sien lorsque tout se passe à la perfection dans les rangs de l'écurie américaine. "Je pense que notre voiture sera rapide jusqu'à la fin de l'année", est-il persuadé. "Revenir à la cinquième place [du championnat constructeurs] serait très bien, et nous verrons à quel point nous pouvons réduire l'écart avec Renault."

Avant le Grand Prix d'Autriche, Haas pointe à la septième place du classement, un point derrière Force India, 13 derrière McLaren et 35 derrière Renault.

Article suivant
Honda change l'unité de puissance de Hartley

Article précédent

Honda change l'unité de puissance de Hartley

Article suivant

Alonso partira des stands sur le Red Bull Ring

Alonso partira des stands sur le Red Bull Ring
Charger les commentaires